Les Verts jouent bien le maintien en L2

Les Verts jouent bien le maintien en L2©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le dimanche 16 octobre 2022 à 14h51

Alors que l'AS Saint-Etienne, toujours relégable, a enregistré sa troisième défaite en quatre matchs samedi face au Paris FC (0-2), les joueurs du Forez et leur entraîneur veulent surtout éviter la descente en National 1 désormais.



Si Bordeaux, autre club historique de l'élite, occupe la tête du classement de Ligue 2, à égalité avec Le Havre, Sochaux et Amiens mais en comptant un match en moins, et peut donc espérer une remontée immédiate, Saint-Etienne continue à patauger. Sans pouvoir vraiment avancer l'excuse des trois points de pénalité infligés suite aux débordements des supporters lors du barrage face à Auxerre. Car même avec trois points en plus, les Verts seraient tout de même relégables... Après sept journées, ils occupent l'avant-dernière place, à quatre longueurs d'Annecy, 16e et premier non-relégable. Samedi à Geoffroy-Guichard, où le Paris FC a évolué en infériorité numérique lors du dernier quart d'heure, ils se sont de nouveau inclinés (0-2), subissant leur deuxième revers de rang, le troisième en quatre matchs et le cinquième depuis le début de saison, pour autant de matchs nuls et deux petits succès. Autant dire que l'heure est à l'inquiétude dans le Forez.

Batlles : "Ne pas se voiler la face"

"On joue clairement le maintien, on ne va pas se mentir, a ainsi reconnu Thomas Monconduit en zone mixte. On ne va pas commencer à dire qu'on joue la montée alors qu'on n'a que huit points. Mais il faut que le discours soit tempéré, parce que ça ne sert à rien de tirer sur tout le monde. C'est le sport, tout bascule très vite, il faut donc rester très calme. Pour moi, on n'est pas à notre place. Mais, malheureusement, on a encore beaucoup de points de retard." Même son de cloche du côté de Laurent Batlles, un entraîneur qui commence à être contesté par des supporters très déçu du spectacle proposé samedi : "Il va falloir prendre conscience qu'on joue le maintien, et qu'il faut l'entendre. Il ne faut pas se voiler la face, et que tout le monde l'entende. Je vous ai dit que j'étais inquiet. Car quand vous ne prenez pas de points chez vous ni à l'extérieur, il faut s'inquiéter." Il va donc vite falloir engranger des points pour les Verts, qui vont encore disputer trois matchs d'ici la trêve de la Coupe du monde, contre une équipe du haut du classement (Amiens), une autre du ventre mou (Metz) et un concurrent direct pour le maintien (Rodez).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.