Marseille : Cuisance, pourquoi ça coince

Marseille : Cuisance, pourquoi ça coince©Media365
A lire aussi

Joana Guerra Mota, publié le mercredi 17 février 2021 à 15h23

Arrivé à l'OM lors du mercato estival, Michaël Cuisance n'a pour l'instant pas totalement convaincu. En conférence de presse avant le match de Ligue 1 contre Nice, Nasser Larguet a confié qu'il attendait plus du joueur prêté par le Bayern Munich.

Prêté par le Bayern Munich avec option d'achat, Michaël Cuisance est arrivé à l'Olympique de Marseille en octobre. S'il a réalisé des bons débuts et s'est rapidement fait une place dans le onze, la tendance s'est inversée. André Villas-Boas a de moins en moins compté sur lui. Et alors que c'est désormais Nasser Larguet qui entraîne l'OM, la situation du milieu de terrain de 21 ans n'a pas vraiment évolué positivement.

En conférence de presse avant la rencontre en retard (11eme journée) de mercredi soir face à Nice, le coach a fait quelques reproches à son joueur : « C'est un joueur de foot qui a de la puissance et le qualité technique. Après c'est ce que je dis toujours aux joueurs, aux jeunes comme aux moins jeunes, c'est que ces qualités, il faut les mettre au profit de l'équipe. Aujourd'hui il faut absolument qu'il rentre dans un collectif et qu'il mette ses qualités à disposition de l'équipe ». Peu de temps après, il a ajouté : « Je pense que s'il fait cela, il peut être un très bon joueur, a encore expliqué le technicien franco-marocain. Il pourrait devenir indispensable dans l'équipe ». Larguet garde donc confiance et attend de voir.


L'exemple d'Amavi

Pas resplendissant contre Bordeaux (0-0) où il est sorti à la 63eme minute, Michaël Cuisance rencontre quelques difficultés au sein du club. André Villas-Boas lui avait reproché son inconstance et son incapacité à rester dans sa zone. Désormais c'est son individualisme qui est pointé du doigt. Malgré ses 1155 minutes disputées depuis son arrivée, l'ancien Munichois n'a pas réussi à se rendre indispensable. Au point que Larguet lui demande de prendre exemple sur Jordan Amavi : « Amavi est un exemple. Il a été conspué, sifflé par les supporters. Il a été extrêmement courageux, est allé puisé au fond de lui-même pour amener des résultats ». Si Cuisance veut être conservé par l'OM à la fin de la saison, il va donc falloir qu'il bataille un peu plus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.