L1 (J24) : Lorient continue sa marche en avant en dominant Reims

L1 (J24) : Lorient continue sa marche en avant en dominant Reims©Panoramic, Media365

Vincent DEGREMONT, publié le samedi 06 février 2021 à 18h56

Grâce à une réalisation de Laurent Abergel en début de deuxième période, Lorient s'impose sur sa pelouse face à Reims (1-0) et signe un quatrième match sans défaite en championnat. Les Rémois voient leur série de trois matchs sans défaite prendre fin.

Le lever de rideau de cette vingt-quatrième journée a mis aux prises deux formations restant sur une série probante de deux victoires et un nul. Antépénultièmes, les hommes de Christophe Pélissier avaient l'occasion de sortir de la zone rouge. Douzièmes, les protégés de David Guion voulaient s'installer durablement dans le ventre mou pour ne plus regarder vers le bas. Fermé, le premier acte a montré que Lorient et Reims voulaient d'abord préserver leur invincibilité. Trop statiques, les Merlus ne sont pas parvenus à ouvrir des brèches sur attaque placée, tandis que les Rémois se sont trop rarement découverts. A la 7eme minute, Boulaye Dia a remonté le terrain à grandes enjambées, dribblé Julien Laporte puis Matthieu Dreyer... mais son dernier crochet a filé en sortie de but. Peu après la demi-heure de jeu, Houboulang Mendes a dévissé son centre de l'intérieur du pied, et manqua de surprendre Pedrag Rajkovic par un rebond vicieux. Enfin, après un balayage de Jérémy Morel sur Xavier Chavalerin à une trentaine de mètres de la cage, Mathieu Cafaro a pris sa chance directement sur le coup franc qui a suivi. Puissante et tendue, la tentative est directement arrivée sur Dreyer, qui n'a pas voulu prendre le moindre risque en mettant les poings en opposition.

Abergel glace les Rémois

Et ce fut tout pour les situations tièdes. A la pause, Chavalerin a néanmoins retenu le bon comportement défensif de ses coéquipiers, et espéré qu'ils allaient « se libérer un peu plus offensivement » en deuxième période, tandis que Thomas Monconduit a expliqué les difficultés dans l'animation morbihannaise par des « jambes lourdes » et un « troisième match en neuf jours ». Les débats ont semblé s'enliser juste après avoir repris. Patience, la lumière allait bientôt arriver des pieds de celui qui avait déjà eu une inspiration gagnante contre le PSG. A la 53eme minute, Andreaw Gravillon a levé la tête et trouvé une passe brillante pour Laurent Abergel. Dans l'axe, le capitaine des Merlus s'est retourné pour enrouler du gauche un tir tendu de 22 mètres sur lequel l'envergure de Rajkovic n'a rien pu faire. Splendide ! Pour une seconde éclaircie dans le brouillard, il fallait attendre vingt nouvelles minutes. Peu après son entrée en jeu, Adrian Grbic a manqué le break, quand une ouverture de Yoane Wissa provoqua un deux contre un.

Lorient met la pression sur Nantes

Enzo Le Fée a fixé Yunis Abdelhamid, puis glissé le ballon à l'attaquant autrichien, qui a manqué de spontanéité en laissant revenir Wout Faes, avant de frapper au-dessus, gêné par le central belge. Incapables de peser sur la surface adverse durant tout le deuxième acte, les Rémois ne sont jamais parvenus à réagir. Ce sont d'ailleurs les Merlus qui se sont procuré la troisième et dernière occasion franche de la partie. A l'orée du temps additionnel, Grbic a lancé Wissa d'une talonnade à l'aveugle. Esseulé, le Congolais a eu le temps de contrôler, puis de croiser au sol. Rajkovic l'a mis en échec en laissant traîner le pied. Sans conséquence pour le promu, qui poursuit sa belle dynamique en enchaînant une troisième victoire en quatre matchs et laisse à Nantes son strapontin de barragiste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.