PSG : En Argentine, les sifflets envers Messi font débat

PSG : En Argentine, les sifflets envers Messi font débat©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 14 mars 2022 à 16h41

Dimanche, lors du match opposant le PSG à Bordeaux (3-0), Lionel Messi a été la cible des sifflets du Parc des Princes. En Argentine, la situation vécue par le natif de Rosario a été qualifiée de "cauchemar".


Au cours de sa carrière, Lionel Messi n'a pas dû être la cible des sifflets de son propre public à de nombreuses reprises. Dimanche, lors de l'annonce de la composition du PSG face à Bordeaux (3-0), et à chaque fois qu'il a touché le ballon, le numéro 30 du PSG a été sifflé et hué par le Parc des Princes - comme Neymar, quelques jours après le fiasco face au Real Madrid en Ligue des Champions (3-1). Forcément, en Argentine, cela n'est pas passé inaperçu. Quotidien de référence, Olé a évoqué le "cauchemar" vécu par le septuple Ballon d'Or. Juan José Maron, éditorialiste du journal, note ainsi : "Il croyait avoir déjà tout vécu dans le football, il a connu le plus amer et le plus douloureux : le rejet des siens".

Qualifiant les supporters du PSG de "fous furieux", Maron juge que Messi "n'a aucun type de lien affectif avec l'histoire du club" ; un PSG qu'il a rejoint à ses yeux uniquement car le Barça l'a poussé vers la sortie. Depuis dimanche, les sifflets à l'adresse de Messi ont fait réagir des voix du monde du football, comme Luis Suarez, ancien coéquipier de la Pulga au FC Barcelone. "Comme toujours le football n'a pas de mémoire. Toujours avec vous. Je vous aime", a écrit l'attaquant en légende d'une photo avec Messi et Neymar. Après le succès de River Place face à Gimnasia de Planta (1-0), Marcelo Gallardo a été sondé sur la situation de Messi.

"Nous aussi, nous avons assez maltraité Messi", rappelle Gallardo

Si depuis la victoire de l'Argentine en Copa America l'été dernier, Messi est porté en plus que haute estime par son pays, Gallardo n'a pas oublié de rappeler que le capitaine de l'Albiceleste n'a pas toujours été respecté. "Nous aussi nous avons assez maltraité Messi, ne jouons pas les patriotes maintenant, hein... J'ai entendu beaucoup de gens s'indigner, mais nous l'avons malmené avant qu'il annonce sa retraite internationale (en 2016 suite à une défaite en finale de la Copa America contre le Chili, ndlr). Après, il a changé d'avis et, grâce à Dieu, il est revenu, mais soyons cohérents et rappelons-nous des choses", a-t-il noté, dans des propos rapportés par Le Parisien.

Messi se "transforme" avec l'Argentine

Sous contrat avec le PSG jusqu'en 2023, Lionel Messi aura également un objectif important avec la Coupe du monde au Qatar (du 21 novembre au 18 décembre 2022) et l'opportunité de remporter possiblement ce trophée si désiré qui manque à son palmarès. Alors, les sifflets adressés par le Parc peuvent-ils avoir un impact sur les performances de Messi en sélection nationale ? Aux yeux de Roberto Ayala, assistant de Lionel Scaloni, la réponse est claire. "Pour nous ce n'est pas une alerte parce qu'il y a une déconnexion entre le club et la sélection. On connaît bien Messi. C'est un garçon qui se transforme quand il arrive en équipe nationale", s'est-il exprimé au micro de Radio La Red, dans des propos rapportés par L'Equipe. Déjà qualifiée pour le tournoi, l'Albiceleste affrontera le Venezuela, le 26 mars, et l'Équateur, 4 jours plus tard, dans l'optique des dernières rencontres des qualifications de la zone Amérique du Sud.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.