OL - Blanc : "L'urgence est surtout de prendre des points"

OL - Blanc : "L'urgence est surtout de prendre des points"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 10 octobre 2022 à 16h06

Nommé entraîneur de l'Olympique Lyonnais dimanche à la place de Peter Bosz, Laurent Blanc a été présenté à la presse ce lundi. Animé par le désir de prendre des points rapidement avant de penser au "beau jeu", le technicien a confié son espoir de convaincre son groupe de sa vision du football.


Une nouvelle expérience en Europe 6 ans après. Depuis la fin de son aventure au PSG, survenue en 2016, Laurent Blanc n'avait simplement entraîné que quatorze mois, à Al-Rayyan, au Qatar. Alors forcément, il était attendu ce lundi concernant cet éloignement de longue durée, lors de son intronisation en tant que nouvel entraîneur de l'OL. "Dans les deux ans qui ont suivi Paris, j'ai eu des propositions mais je n'étais pas prêt pour repartir. Concernant l'OL, j'ai la chance d'être dans un grand club français, de faire mon métier. Donc je suis très heureux", a affirmé celui qui s'est engagé jusqu'en 2024, prenant la succession de Peter Bosz sur le banc.

Blanc, une vision du football intacte

Accompagné de Jean-Michel Aulas, Bruno Cheyrou et Vincent Ponsot, l'ancien entraîneur du PSG n'a pas caché que l'objectif majeur était de prendre des points alors que Lyon pointe à la 9ème place du classement à 9 unités de la troisième place, occupée par l'OM. "L'urgence est d'être plus efficace en terme des jeu mais surtout prendre des points. Les joueurs sont conscients qu'il faut faire plus", a indiqué le natif d'Alès, qui a tenu un discours "court mais déterminé" auprès de son groupe durant la matinée de ce lundi.


Évoquant un effectif qui a besoin de "reprendre confiance" en ses capacités, Blanc a également confié avoir vu de nombreux matchs, et a noté quelques carences à propos de l'OL. "Le foot évolue, il y a une évolution sur les systèmes, comme Lens, avec beaucoup d'intensité physique. On a vu que l'OL avait du mal à répondre à cette intensité. La vision du football que j'ai n'a pas changé. J'espère que ça ne sera pas difficile de faire adhérer les joueurs à cette vision", a-t-il glissé, dans des propos relatés par RMC Sport.

Aulas reconnaît une "erreur" quand il n'a pas opté pour Blanc en 2019

Désireux d'imposer une charge de travail qui surprendra les joueurs, Blanc a vu son cas être évoqué par Jean-Michel Aulas. En 2019, Rudi Garcia avait été l'option choisie par les dirigeants (surtout Juninho, ndlr) pour prendre la direction de l'OL, au détriment du champion du monde 1998. "Là, j'ai fait une erreur, je le reconnais. J'ai eu la chance de gagner plus de 50 titres avec les équipes masculines et féminines. Avec Laurent, j'ai la conviction qu'on va y arriver. J'ai une telle envie d'y arriver... Il ne me reste plus des dizaines d'années à être responsable de l'OL", a avoué le président, qui a "toujours rêvé d'avoir Laurent Blanc entraîneur de l'OL". Place désormais au terrain avec un déplacement qui s'annonce brûlant, dimanche face au Rennes d'un certain Bruno Genesio (15 heures).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.