Nice : Le match très particulier de Delort

Nice : Le match très particulier de Delort©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le dimanche 11 septembre 2022 à 12h55

Alors que l'OGC Nice retrouve les terrains à Ajaccio en L1 après les incidents contre Cologne en Coupe d'Europe, Andy Delort va vivre un moment très spécial en Corse.



Après les incidents avant la rencontre face au FC Cologne en Ligue Europa Conférence , l'OGC Nice retrouve les terrains dimanche après-midi en Ligue 1. Accroché par le club allemand (1-1) en C4 après avoir été mené et délivré une bonne seconde période, jeudi à l'Allianz Riviera, le club azuréen va tenter de décrocher une deuxième victoire en championnat après celle à Lille (2-1), le 31 août et de renouer avec le succès après sa défaite devant l'AS Monaco (0-1) dans le derby, dimanche dernier, le troisième revers, déjà en L1.

Premier contrat pro à Ajaccio pour Delort

Lors de cette 7eme journée, l'OGCN se rendra en Corse pour y défier l'AC Ajaccio. Un match qui revêt une importance très particulière pour Andy Delort, buteur sur penalty jeudi soir en Coupe d'Europe. Formé au FC Sète, l'attaquant a en effet rejoint Ajaccio à 15 ans et il y a signé son premier contrat professionnel à 20. « Bien sûr que c'est un match particulier. Tout le monde m'en parle. Ma belle-famille est d'Ajaccio et tout le monde va venir au stade. Ça me tenait vraiment à cœur que mon fils, qui aime autant le club de son père que l'ACA, me voie jouer à François-Coty », a confié Delort à Corse Matin.


Delort : « Mon fils n'a pas encore choisi le maillot qu'il va porter »

« C'est une date importante pour moi et pour toute ma famille qui sera fière d'être là. On sait tout l'amour qu'on a aussi pour l'ACA. D'ailleurs, mon fils n'a pas encore choisi le maillot qu'il va porter », ajoute avec le sourire le numéro 7 de Nice qui reste marqué par son expérience à l'ACA. « Je ne saurais pas comment l'expliquer mais ce que j'ai vécu dans ce club, que ce soit la montée avec un groupe extraordinaire, ma rencontre avec Olivier Pantaloni, Johan Cavalli, Titi Debès, Jeff Rivière et les autres ... Tout ça a fait naître mon amour pour l'ACA. Et aujourd'hui, j'aime vraiment, vraiment ce club. Et pas seulement, j'aime la ville, la Corse... », souligne le joueur de 30 ans qui pourrait finir sa carrière dans le club ajaccien. « On m'en parle souvent. Dès que j'ai des vacances, je suis à Ajaccio. J'y pense, eux aussi, et même si on ne peut jamais tout prévoir dans le football, bien sûr que j'aimerais reporter ce maillot. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.