Nantes - Kombouaré : "Un petit miracle"

Nantes - Kombouaré : "Un petit miracle"©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 31 mai 2021 à 09h48

Malgré sa défaite face à Toulouse dimanche (0-1), Nantes, vainqueur 2-1 lors du barrage aller, conserve sa place en Ligue 1, mais a eu "très peur", avoue leur entraîneur Antoine Kombouaré.



Le FC Nantes s'est fait très peur ! Vainqueurs 2-1 au Stadium trois jours plus tôt lors de la manche aller de ce barrage L1/L2 face à Toulouse, les Canaris ne doivent leur maintien qu'à la règle des buts à l'extérieur, puisqu'ils se sont inclinés 0-1 à la Beaujoire dimanche face aux Violets. Youssouf Bayo a inscrit l'unique but du match peu après l'heure de jeu pour des Toulousains qui auraient pu obtenir un penalty en fin de match, suite à une main de Charles Traoré dans la surface à la 81e minute. Mais Benoît Bastien, l'arbitre de cette rencontre, n'a pas sifflé de coup de pied de réparation. Ce qui a eu le don de mettre hors de lui le président du TFC, Damien Comolli. "Vous nous avez volé la montée, c'est scandaleux !", a-t-il ainsi invectivé l'officiel dans les couloirs menant aux vestiaires, comme on a pu l'entendre sur Canal+.

"Ce qui est sûr, c'est que j'ai pensé qu'on était la dernière équipe concernant les décisions de la VAR. Comme il faut toujours avoir un peu d'espoir, je me suis dit que c'était de bon augure quand l'arbitre n'a pas sifflé penalty", a réagi pour sa part Antoine Kombouaré en conférence de presse, après avoir de nouveau obtenu le maintien lors des barrages, comme avec Dijon en 2019. Mais il aura beaucoup plus souffert cette fois...

"Par la toute petite porte"

"Je n'ai pas le souvenir d'avoir vécu un match comme ça. Ça a été très dur, on n'est pas passé loin de l'enfer, a poursuivi le quatrième entraîneur nantais de la saison, après Christian Gourcuff, Patrick Collot et Raymond Domenech. C'est la première fois que j'ai autant d'émotion après une défaite ! On est passé par une toute petite porte ! C'est mérité mais on a eu très peur. On a fait ce qu'il fallait, mais on a tremblé. On a abordé le match de la mauvaise manière. Mais c'est comme une finale. On a perdu mais on est en Ligue 1 donc c'est l'essentiel. C'est à l'image de la saison. Je leur ai dit : c'est une saison incroyable, tellement compliquée. C'est la récompense de leur abnégation de leur travail mais aussi de leur talent. Ils ont beaucoup souffert. Mais les joueurs n'auront plus envie de revivre ça." Après avoir réussi ce "pari fou", le technicien kanak espère maintenant poursuivre l'aventure à Nantes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.