L1 (J8) : Réduit à 9, Montpellier s'est effondré face à Reims

L1 (J8) : Réduit à 9, Montpellier s'est effondré face à Reims©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le dimanche 25 octobre 2020 à 16h54

Handicapé par deux cartons rouges, Montpellier a subi la loi de Reims sur sa pelouse du Stade de la Mosson (0-4) dans le cadre de la 8eme journée de Ligue 1.

Cette affiche opposait deux formations qui avaient besoin de se relancer. Huitièmes au coup d'envoi, les Montpelliérains restaient sur trois matchs sans victoire, et voulaient se rapprocher de l'Europe plutôt que d'être avalés par le ventre mou. A l'avant-dernier rang, les Rémois n'avaient quant à eux arraché que deux petits nuls depuis le début du championnat, et devaient réaliser une performance pour ne pas s'enfoncer dans la zone rouge.

Hilton, capitaine coupable de sabordage

À onze contre onze, ce sont les Rémois qui ont attaqué la rencontre avec le plus d'intentions. Dès la 4eme minute, Valon Berisha a coupé d'une tête plongeante le centre rentrant de Thomas Foket, obligeant Jonas Omlin à une manchette au pied de son montant gauche. Deux minutes plus tard, les Montpelliérains se sont retrouvés à dix. Pourtant passé pro au siècle dernier, Vitorino Hilton a attrapé le bras de Boulaye Dia en pleine surface, faisant ainsi tomber l'attaquant rémois au moment où ce dernier allait défier Omlin. Carton rouge et penalty transformé par Dia lui-même d'un intérieur du pied placé dans le soupirail droit. Magnifiquement servi en une touche par Mathieu Cafaro dans le dos de Nicolas Cozza, l'ancien attaquant de Jura Sud a contourné Omlin sur son contrôle pour signer un doublé dès la 12eme minute ! Les vagues marnaises ont continué à déferler sur la cage du portier suisse. Si, à la 30eme, Kaj Sierhuis a dévissé sa volée sur une nouvelle offrande de Cafaro, Nathanaël Mbuku a sabré le champagne dans la foulée ! Sur une remise de la tête de l'avant-centre néerlandais consécutive à un centre de Cafaro, l'attaquant de 18 ans a empêché Damien Le Tallec de dégager correctement, avant d'enchaîner d'une merveille de retourné acrobatique, à l'angle des 5,50m. Pantois, Omlin n'a pu que regarder le chef d'œuvre finir dans le petit filet opposé.

Le Tallec complique encore la tâche de ses coéquipiers

L'encadrement du MHSC avait le regard noir. Sur la pelouse, les Pailladins n'ont plus pressé. Avec trois buts de retard et un joueur de moins, l'affaire a paru pliée. Il n'y a plus eu de doute à la 42eme minute, quand Le Tallec a écouté son cerveau reptilien pour viser les bijoux de famille de Sierhuis avec les crampons ! Un coup bas pour ses partenaires, qui n'en avaient pas besoin pour vivre un match galère. En seconde période, Souquet, Mollet et Laborde se sont mis chiffon pour combler les trous, et renvoyer le ballon dans le camp de leurs adversaires, qui ont enchaîné les passes faciles. A la 56eme, Ambroise Oyongo a répété le geste de son capitaine, en poussant Mbuku dans la boîte. Clément, M.Delajod ne sortit qu'un carton jaune à l'encontre du latéral. Dia ne s'est pas fait pas prier pour inscrire sa troisième réalisation, en croisant son second penalty face à Dimitry Bertaud, qui avait remplacé Omlin à la pause mais n'a pas eu davantage de réussite sur l'exercice. Les deux formations ont ensuite attendu le coup de sifflet final, que l'arbitre a donné sans laisser de temps additionnel. Vous l'avez compris, les Montpelliérains ne lui en ont pas voulu !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.