Bordeaux : Gasset est "un peu inquiet" avant de défier Lyon

Bordeaux : Gasset est "un peu inquiet" avant de défier Lyon©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 28 janvier 2021 à 20h00

L'entraîneur des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Gasset, s'est exprimé en conférence de presse. Il considère que son équipe va connaître la mesure de sa progression lors de ses deux prochains matchs, face à Lyon puis Lille.



Les Girondins de Bordeaux vont connaître l'étendue de leur possible progression après les rencontres disputées face à Lyon, vendredi soir (21 heures), puis contre Lille, le 3 février, d'après Jean-Louis Gasset. Conscient de la bonne forme que traverse son groupe - trois victoires consécutives en Ligue 1 - le technicien n'a pas voulu verser dans le triomphalisme et a gardé les pieds sur terre, en conférence de presse. "C'est peut être plus facile d'aller à Lyon avec la série en cours mais quand on connait l'équipe de Lyon on est quand même un peu inquiet, c'est normal. En prenant 10 points sur 12 et en étant invaincu en 2021, on a l'impression qu'on progresse un petit peu. Mais chaque fois qu'il nous arrive une tuile, ça remet en cause le système", a-t-il expliqué, en référence à la blessure d'Otavio.

"On doit jouer notre football"

Performant cette saison face au PSG (2-2) et également Rennes (victoire 0-1), Bordeaux devra montrer son football contre les joueurs de Rudi Garcia puis ceux de Christophe Galtier, selon Gasset. "Lyon et Lille sont les deux équipes qui selon moi peuvent titiller Paris pour le titre. On verra après ces deux matchs si l'on est en progression. Il va falloir faire le même genre de match qu'à Rennes et Paris contre Lyon et Lille. Ce sont des prestations pleines où on doit jouer sans complexe, jouer notre football. Il faut être conscient qu'à des moments on fait de bonnes choses, de bonnes séquences mais que d'un coup on se dérègle. Il faut qu'on arrive à sauver derrière ou avec le gardien pour garder un score, on est pas encore très très bon. On est de mieux en mieux, on est un peu plus en confiance", a-t-il assuré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.