La Real Sociedad chute encore avant Paris

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 28 février 2024 à 11h14

Eliminé aux tirs au but par Majorque dans le dernier carré de la Coupe du Roi, le club basque, qui retrouve le PSG mardi prochain en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions, n'a gagné qu'un seul de ses huit derniers matchs.

Neuf jours après l'avoir emporté 2-1 à Majorque pour le compte de la 25e journée de Liga, sa seule victoire sur les huit derniers matchs, la Real Sociedad a été éliminée aux tirs au but par la formation des Baléares mardi soir à Anoeta en demi-finale retour de la Coupe du Roi (1-1, 4-5 t.a.b.). Une compétition remportée pour la deuxième fois par les Basques en 2020 et où ils avaient encore une chance d'aller au bout, face aux vainqueurs du duel entre leurs voisins de Bilbao et l'Atlético de Madrid. L'élimination leur laisse donc beaucoup de regrets et confirme leur crise de confiance, à une semaine du huitième de finale retour de Ligue des champions face au PSG. Battus 2-0 au Parc des Princes, les hommes Imanol Alguacil vont devoir vite surmonter leur "douleur", comme l'a expliqué le technicien de 52 ans.

"Difficile à digérer"

"On peut exiger des joueurs qu'ils soient plus réalistes, mais ils laissent tout sur le terrain, a-t-il ainsi confié. C'est difficile à digérer, mais j'espère qu'à l'avenir nous pourrons célébrer des soirées comme celle-ci. Il est temps de surmonter cette épreuve. La nuit sera très longue pour nous." Il y a tout de même eu une bonne nouvelle mardi pour la Real, diminuée par de nombreuses blessures ces dernières semaines, avec le grand retour du capitaine emblématique, Mikel Oyarzabal. Auteur du but égalisateur, il a ensuite manqué le premier tir au but de la séance mais assure qu'il retirerait sans "aucun problème" si l'opportunité se présente face aux champions de France. "Tout le stade a fait des efforts et a essayé de rendre tout cela plus facile, c'est dommage que cela se soit passé comme ça. Il est temps de tourner la page et de se battre pour ce qui nous reste cette année, et heureusement, nous avons beaucoup de belles choses devant nous", a encore expliqué à la TVE celui qui va enchaîner samedi à Séville. Et les Parisiens espèrent évidemment que ces « belles choses » se limiteront à la Liga, et ne concerneront pas la Ligue des champions...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.