Bleus : Mbappé fait plier la FFF

Bleus : Mbappé fait plier la FFF©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365, publié le lundi 19 septembre 2022 à 22h33

Face au refus de Kylian Mbappé de participer à la séance photo de mardi avec les sponsors de l'équipe de France, la Fédération française a indiqué lundi soir qu'elle s'engageait à réviser la convention sur les droits d'images des Bleus.



Les choses ont bougé très vite. Comme quoi, cela est possible. A deux mois de la Coupe du Monde, Kylian Mbappé a mis la pression sur la Fédération française de football et Mbappé a gagné. L'attaquant du PSG s'est adjugé le bras de fer qui s'était engagé avec l'institution. Lundi après-midi, on apprenait via un communiqué transmis à l'AFP, que la star de l'équipe de France ne prendrait pas part à la séance photo des Bleus organisée avec les sponsors mardi à Clairefontaine à l'occasion du rassemblement destiné à préparer les deux matchs de Ligue des Nations contre l'Autriche et le Danemark. Après le refus de la FFF de « modifier la convention » des droits à l'image des joueurs, Mbappé décidait donc de boycotter l'opération, précisant que lui « et ses représentants (...) regrettent vivement qu'aucun accord n'ait pu, comme demandé, être trouvé en amont de la Coupe du Monde ».

« La Fédération française de football s'engage à réviser, dans les plus brefs délais, la convention inhérente aux droits à l'image qui la lie à ses joueurs en sélection »


Depuis ce communiqué qui a fait beaucoup causer, les choses ont évolué. Dans la soirée, la Fédération a annoncé qu'elle s'engageait à réviser la fameuse convention sur ces droits d'images des Bleus. « Après des échanges concluants en présence des cadres de l'équipe de France, du président, du sélectionneur et d'un responsable du marketing, la Fédération française de football s'engage à réviser, dans les plus brefs délais, la convention inhérente aux droits à l'image qui la lie à ses joueurs en sélection. La FFF se réjouit de travailler aux contours d'un nouvel accord qui lui permettra d'assurer ses intérêts tout en prenant en considération les préoccupations et convictions légitimes exprimées unanimement par ses joueurs », explique dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux la FFF. L'attaquant de 23 ans a donc remporté son « combat » et devrait être présent avec tous ses coéquipiers aux opérations marketing programmées mardi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.