CM 2022 : L'Iran au forceps face aux Gallois

CM 2022 : L'Iran au forceps face aux Gallois©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le vendredi 25 novembre 2022 à 13h03

Beaucoup plus en vue que contre l'Angleterre, les Iraniens ont fini par faire plier le pays de Galles vendredi (2-0), avec deux buts dans le temps additionnel.



Corrigés par l'Angleterre lors de leur premier match (2-6), les Iraniens sont revenus avec de meilleures intentions ce vendredi pour leur deuxième sortie en Coupe du Monde face au Pays de Galles. Plus entreprenants, et ce dès les hymnes nationaux puisqu'ils ont pris l'initiative de chanter cette fois, les hommes de Carlos Queiroz ont été la meilleure équipe sur le terrain. Des efforts pour lesquels ils ont été récompensés, même s'ils ont dû attendre la toute fin de rencontre pour jubiler.

Après avoir dominé de manière stérile pendant 90 minutes, les Iraniens ont fini par assurer la victoire. La délivrance est venue des pieds du rentrant Cheshmi. A la 98e, ce dernier a débloqué la situation d'une magnifique frappe de 20 mètres. A ras de terre, il a décoché un tir imparable qui ne pouvait que finir au fond. Ça faisait 1-0 puis 2-0 dans la foulée lorsque Ramin Rezaeian a porté le coup de grâce d'un subtil piqué en conclusion d'un contre.

L'Iran n'a pas lâché

Contre les Gallois, l'Iran a longtemps tout bien fait mais sans parvenir à concrétiser sa mainmise. La Team Melli aurait pu souffler beaucoup plus tôt. Un manque de réussite, couplé à la vigilance de Wayne Hennessey, le dernier rempart des Dragons, a empêché les Asiatiques de prendre l'avantage plus rapidement.

De retour dans le onze départ, Sardar Azmoun est celui qui s'est montré le plus dangereux. Mais, par deux fois et en l'espace d'une minute (51e et 52e), il a manqué d'ouvrir le score. D'abord en envoyant le cuir sur le poteau en conclusion d'un raid côté droit, puis en plaçant une tête plongeante et qui était trop axiale pour tromper le gardien gallois. Azmoun n'a par ailleurs pas été le seul Iranien à toucher les bois. Gholizadeh a aussi eu cette malchance (52e).

Le Pays de Galles finit à dix

A la 73e, Hennessey s'est encore illustré côté gallois en s'opposant à Ezatolahi. Le portier de Nottingham Forest était alors un prétendant crédible au titre de l'homme du match, mais il a tout gâché sur une action. A la 84e, il a fait une sortie trop violente sur un attaquant iranien en dehors de sa surface. Cela lui a couté une expulsion, suite au recours à la VAR.

Avec un homme en moins, le Pays de Galles s'est recroquevillé derrière pour préserver le point de parité. Malheureusement pour les protégés de Rob Page, la partie s'est trop étirée pour espérer préserver ce point de parité. L'Iran a réussi à forcer la décision et c'est tout sauf immérité. En l'emportant sur le fil, l'équipe de Queiroz se retrouve en position très favorable en vue d'une qualification pour le prochain tour. Les Gallois, eux, sont au bord de l'élimination.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.