Zinchenko : "Les Ukrainiens nous regarderont tous"

Zinchenko : "Les Ukrainiens nous regarderont tous"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 31 mai 2022 à 23h42

Ecosse - Ukraine, mercredi, sera un moment très fort. Au-delà du symbole, le football tentera de reprendre ses droits avec cette demie des barrages qualificatifs pour le Mondial. Le vainqueur se déplacera chez les Gallois.



Les qualifications pour le Mondial reprennent mercredi, avec un match forcément spécial entre l'Ecosse et l'Ukraine. Il s'agira de la première sortie officielle de la sélection ukrainienne depuis l'invasion de la Russie, à la fin du mois de février, un contexte qui avait contraint l'UEFA à décaler cette opposition qui devait initialement se tenir fin mars comme les autres. Le sélectionneur Oleksandr Petrakov ne le feint pas, "c'est très difficile" : "Les garçons pensent à leurs familles à la maison. Je dois plaisanter, leur dire que c'est notre propre guerre sur le terrain... On est prêts. C'est le match le plus important de ma vie."

"J'ai déjà tenu une arme, mais je suis plus utile sur les réseaux"

L'Ukraine, deuxième du groupe de la France, n'a pu disputer que trois matchs caritatifs du 11 au 18 mai (victoires 2-1 contre Mönchengladbach et 3-1 face à Empoli, nul 1-1 devant Rijeka). Oleksandr Zinchenko, champion d'Angleterre avec Manchester City et leader de cette équipe d'Ukraine, tient lui à remercier l'Ecosse pour son soutien, sans retenir ses larmes : "On doit être ensemble dans cette situation, on doit battre l'agression russe et stopper cette guerre." Les paroles de l'hymne ukrainien seront distribuées aux spectateurs écossais, qui pourront donc le chanter avant le match.


"Ce qu'il se passe dans notre pays est indescriptible, reprend le joueur mancunien. J'ai déjà tenu une arme plusieurs fois dans ma vie. Mais comme l'a dit Andriy Shevchenko, je suis plus utile en restant en Angleterre en faisant des choses humanitaires, en donnant des interviews ou en écrivant sur les réseaux sociaux. Je dois le faire, afin de montrer la réalité de ce qu'il se passe en Ukraine." Côté sportif, le rêve est bien sûr d'aller à la Coupe du monde "pour donner ces émotions aux Ukrainiens dans ce moment difficile, ils le méritent" : "Je suis certain qu'ils nous regarderont tous, on sentira leur soutien."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.