CM 2022 : Le chanteur Gims se défend

CM 2022 : Le chanteur Gims se défend©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 30 novembre 2022 à 18h26

Au programme de la cérémonie de clôture du Mondial, le chanteur Gims, reconnaît qu'il y a "des choses qui sont probablement vraies" sur les droits de l'homme au Qatar, et justifie sa participation à l'événement.



Contrairement à Dua Lipa ou Rod Stewart, qui a reconnu avoir refusé "beaucoup d'argent", plus d'un million de dollars selon lui, pour chanter au Qatar pendant la Coupe du monde, d'autres artistes se sont déjà produits ou vont se produire dans l'émirat. C'est le cas de Gims, qui participera à la cérémonie de clôture de ce Mondial polémique, le 18 décembre. Et le chanteur s'est justifié mercredi matin au micro de Sonia Devillers, sur France Inter. Il a assuré que si cette proposition était "arrivée il y a une semaine, le cas aurait été totalement différent".

"Ça ne se refuse pas"

L'interprète de « Bella » a tenu à s'expliquer, et à "refaire la genèse de l'histoire. Ce contrat, ce deal, la FIFA me le propose il y a un peu plus de deux ans. On est dans un cadre un peu spécial, c'est le confinement. On est privés de liberté, on n'est pas bien, beaucoup de monde en dépression, le monde à l'arrêt. On parle de la Coupe du monde, on parle de chanter devant des milliards de téléspectateurs. Ça ne se refuse pas. Je suis chanteur", a-t-il rappelé.

"Il n'y avait pas de polémiques à ce moment-là"

Questionné sur ceux qui avaient refusé de se produire au Qatar, notamment pour protester contre le non-respect des droits de l'homme, Gims se défend : "Il y a aussi des méga artistes qui ont accepté", comme Robbie Williams ou les Black Eyed Peas. "C'est quelque chose qui a été décidé il y a quelques années dans un cadre spécial, pendant le confinement, a-t-il poursuivi. Il n'y avait pas de polémiques à ce moment-là. Aujourd'hui, on a les polémiques, tout ce qui se dit à propos du Qatar, des choses qui sont probablement vraies, des choses qui concernent les droits de l'homme, bien sûr. On a l'impression que j'ai accepté le truc avant-hier pour un énorme chèque. S'ils avaient pensé à moi en dernière minute, je ne sais pas comment je l'aurais pris."  A noter que Gims interprète le titre « Arhbo », l'une des chansons officielles de ce Mondial qatari.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.