CM 2022 : Arbitrage, une première depuis 1986

CM 2022 : Arbitrage, une première depuis 1986©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 25 novembre 2022 à 11h55

Pour la première fois depuis 1986, il n'y a eu aucun carton rouge délivré lors de la première journée de la phase de poules de la Coupe du monde.



Une Coupe du monde de premières. La première jouée en hiver, la première disputée dans un pays arabe et dans des stades climatisés, la première où les femmes arbitres ont voix au chapitre... Ce Mondial qatari n'est décidément pas comme les autres, même au niveau de l'arbitrage donc. On a ainsi beaucoup évoqué le temps additionnel à rallonge, une volonté de la FIFA et du président de sa commission des arbitres, Pierluigi Collina, qui voulait "éviter les matches à 42, 43, 44 minutes de temps effectif. Donc les temps de remplacements, de penalty, de célébrations, de soins médicaux ou bien sûr de VAR, devront être compensés", avait ainsi déclaré l'Italien avant le début de la compétition. Une compétition où aucun carton rouge n'a été délivré lors de la première journée de la phase de poules, ce qui constitue une première depuis 1986.

Une édition 1986 qui détient par ailleurs toujours le record de l'expulsion la plus rapide, celle de l'Uruguayen José Batista face à l'Ecosse. A noter qu'en Russie, en 2018, il n'y avait eu qu'une seule expulsion lors de la première journée la phase de groupes, celle du Colombien et ancien Valenciennois Carlos Sanchez face au Japon. Et en 2014, au Brésil, ils avaient été trois à voir rouge dès la première journée : l'Uruguayen Maxi Pereira contre le Costa Rica, le Hondurien Wilson Palacios face aux Bleus et Pepe lors de Portugal-Allemagne. Plus globalement, le nombre d'expulsions sur l'ensemble de la compétition a beaucoup réduit depuis que le record a été atteint en 2006 en Allemagne, avec 28 cartons rouges. Il y en a ainsi eu 17 en 2010, 10 en 2014 et seulement quatre en 2018. Et combien en 2022 ? Réponse le 18 décembre, jour de la finale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.