Borussia Dortmund

Ligue des Champions : PSG - Dortmund, au passé et au présent

Ligue des Champions : PSG - Dortmund, au passé et au présent©Panoramic, Media365
A lire aussi

, publié le 19 septembre

Le Paris Saint-Germain accueille mardi soir le Borussia Dortmund en ouverture de la Ligue des Champions (première journée du groupe F). Retour sur les confrontations précédentes ainsi que sur le début de saison des deux clubs.


Le passé

Le PSG et Dortmund se sont rarement affrontés au cours de leur histoire. La première fois en 2010, en poule de Ligue Europa pour deux matchs nuls (1-1 en Allemagne, 0-0 au Parc), puis surtout il y a trois ans et demi en huitièmes de finale de C1. Le match aller, en février 2020, avait confirmé l'éclosion d'un certain Erling Haaland, double buteur en huit minutes au Signal Iduna Park pour une victoire 2-1.

Mais le match retour, malheureusement, lançait trois semaines plus tard la douloureuse ère Covid. Chez eux, à huis clos, les Parisiens renversaient la situation en l'emportant 2-0 grâce à Neymar et Juan Bernat en première période. On se souvient ensuite des célébrations assez irréelles, les joueurs allant dans les coursives du Parc afin de fêter la qualification avec leurs supporters en contrebas, sur le parvis.

Le présent

La situation n'est pas idéale pour le club de la capitale, à cause de la défaite du week-end contre Nice (2-3) qui a mis en lumière les errements défensifs toujours inquiétants, mais ce n'est pas catastrophique non plus puisque cette nouvelle campagne de Ligue des Champions sera bien menée par Kylian Mbappé au côté de Kolo Muani et Ousmane Dembélé, ce qui n'était pas du tout gagné.

Au Borussia, le début de saison a pris une meilleure tournure depuis samedi, même si le succès à Fribourg (2-4) a été arraché à la 88eme minute - puis dans le temps additionnel. Auparavant, le BvB restait sur deux nuls consécutifs, mais le club de la Ruhr reste à deux points des leaders Leverkusen et Bayern malgré sa septième place. Et mardi soir, c'est bien Dortmund qui n'aura rien à perdre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.