Brésil : Quand un arbitre urine sur la pelouse

Brésil : Quand un arbitre urine sur la pelouse©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le vendredi 12 mars 2021 à 18h45

Moqué sur les réseaux sociaux pour avoir uriné sur la pelouse avant un match de Coupe du Brésil, Denis da Silva Ribeiro Serafim, qui souffre d'incontinence, est soutenu par l'association nationale des arbitres brésiliens. 

Depuis jeudi soir, on parle beaucoup du match du premier tour de la Coupe du Brésil entre Boavista et Goias. Pas en raison du résultat, une victoire 3-1 des locaux, mais parce que l'arbitre de la rencontre a uriné sur la pelouse avant le coup d'envoi ! Denis da Silva Ribeiro Serafim, c'est son nom, a en effet été pris d'un besoin pressant et s'est directement soulagé, sans enlever préalablement son short, sur la pelouse du stade Elcyr Resende de Mendonça à Saquarema, une ville de l'état de Rio de Janeiro. L'action du match pour beaucoup, qui a entraîné nombre des moqueries sur les réseaux sociaux. Mais l'association nationale des arbitres brésiliens (ANAF) a tenu à apporter son soutien à l'officiel dans un communiqué.


Les réseaux sociaux sont implacables. Ils condamnent, diffament et se moquent sans même donner à la victime une occasion de se défendre. Sa bonne performance lors du match de jeudi soir entre Boavista et Goias en Coupe du Brésil a été éclipsée par une situation extrêmement inconfortable pour ceux qui, comme lui, souffrent d'incontinence urinaire. Au Brésil, environ 10 millions de personnes sont touchées par cette maladie. Dennis n'avait pas pris son médicament avant le match et a donc fini par subir cet embarras capté par les caméras de télévision." L'ANAF demande à ce que les instances fassent "preuve d'empathie et de discernement" et ne sanctionnent pas "cet arbitre expérimenté, à la qualité technique reconnue et qui ne mérite en aucun cas d'être puni sportivement. Sa condamnation publique, et à tort, sur les réseaux sociaux de ces dernières heures suffit amplement." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.