Brésil : Le clin d'œil de Neymar au PSG

Brésil : Le clin d'œil de Neymar au PSG©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le lundi 12 octobre 2020 à 12h52

Brillant lors de la large victoire du Brésil face à la Bolivie (5-0), Neymar a eu une attention pour le Paris Saint-Germain qui n'a pas échappée à ses supporters.

 

Qu'il paraît loin le temps où le Parc des Princes conspuait Neymar, qui n'avait pas fait mystère l'an dernier de sa volonté de retourner au FC Barcelone. Mais la relation entre la star brésilienne et les supporters parisiens s'est peu à peu normalisée. Et il n'y a même pas eu de feuilleton sur un éventuel départ cet été de celui qui est devenu en 2017 le joueur le plus cher de l'histoire du football (222 millions d'euros). L'impact de la pandémie de Covid-19 sur les potentiels acheteurs a certes joué un rôle, mais le "Ney" n'a pas évoqué d'envies d'ailleurs. Il confiait d'ailleurs cet été au site du PSG vivre "(son) meilleur moment à Paris", où l'a rejoint dans les toutes dernières minutes du mercato son ami et compatriote Rafinha, en provenance du Barça. Un attachement grandissant au club de la capitale qui s'est vu lors de cette trêve internationale, à l'occasion des qualifications à la Coupe du monde 2022. 

Touché au dos et incertain pour le match face à la Bolivie vendredi soir à Sao Paulo, il a finalement pu jouer et livré une prestation de très haut niveau lors de la large victoire contre la Bolivie (5-0). S'il n'a pas marqué, il a signé un record de dribbles (18 réussis sur 23), bien failli inscrire un but extraordinaire après une roulette dans la surface, et aussi délivré deux passes décisives, pour Firminho (49e) et Coutinho (73e). Et un détail a attiré l'attention des supporters parisiens au cours de la rencontre. L'attaquant de 28 ans portait en effet des protège-tibias PSG lors de ce match. Également titulaire, son ancien coéquipier parisien Thiago Silva connaît bien le sujet, lui qui avait fait polémique lorsqu'il était encore joueur du PSG, puisqu'il a longtemps gardé ses protège-tibias personnalisés avec le blason de l'AC Milan, qu'il avait quitté en 2012 pour rejoindre la France. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.