Les petits secrets des Bleus face à la presse

Les petits secrets des Bleus face à la presse©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le samedi 23 juin 2018 à 15h00

Les joueurs de l'équipe de France doivent tous, à tour de rôle, se présenter en conférence de presse pendant la Coupe du monde. Un exercice pour lequel ils se préparent, comme l'a expliqué à BFM Sport l'ancien responsable presse des Bleus.

C'est un exercice imposé pour tous les Bleus, qui savent qu'ils devront, à un moment ou un autre durant une grande compétition, s'avancer face à la meute des journalistes en conférence de presse.

Si certains y sont nettement plus à l'aise que d'autres, tous reçoivent des consignes de la part de Philippe Tournon, l'emblématique chef de presse de l'équipe de France, qui les accompagne systématiquement sur l'estrade. Samedi 23 juin, 72 heures avant le troisième match des tricolores dans cette Coupe du monde face au Danemark, ce sont Florian Thauvin et Djibril Sidibé qui ont dû s'y plier.



Invité sur le plateau de BFM Sport, l'ancien responsable presse de l'équipe de France, François Manardo, en a dit davantage sur la façon dont les joueurs préparent ces rendez-vous. "Il n'y a pas de consigne sur le fait de sourire", a-t-il expliqué, interrogé sur le besoin des Bleus de faire bonne figure face aux journalistes. "Avant une conférence de presse, Philippe Tournon lit toute la presse française, il briefe les joueurs. Il leur dit qu'on va leur parler a priori de deux ou trois thèmes, ce sur quoi ils peuvent être amenés à répondre, si ça leur chante", confie-t-il, ajoutant qu'il "faut quand même garder un minimum de naturel".

Encore marqué par la débâcle sportive et médiatique de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, le football français compte sur la nouvelle génération, incarnée notamment par Antoine Griezmann ou Kylian Mbappé, pour retrouver la sympathie de l'opinion publique, prompte à critiquer sévèrement tout joueur dont le comportement sur et hors du terrain ne serait pas à la hauteur de ses attentes. Jusqu'ici, si les Bleus n'ont pas spécialement convaincu sur la pelouse, ils réalisent un sans-faute dans leurs relations avec les médias.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.