Coupe du Monde : la génération 2018 raconte son 12 juillet 1998

Coupe du Monde : la génération 2018 raconte son 12 juillet 1998©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 12 juillet 2018 à 14h00

Le 12 juillet 1998, jour où la France a décroché son unique titre de championne du monde, la plupart des joueurs sur le point de détrôner leurs aînés étaient des bébés. Les quelques anciens se souviennent de ce jour de fête.

Mbappé est né à la fin de l'année 1998.

Pavard, Dembélé, Lemar ou Kimpembe, qui avaient moins de 3 ans, ne se souviennent de rien évidemment, tout comme Umtiti, du haut de ses 4 ans, qui admet au Parisien : "Franchement, je n'en ai aucun souvenir".

Âgés de 5 ans, les souvenirs de Pogba et Varane s'apparentent à des flashs. "On est sortis dans la rue, ça klaxonnait, on montait sur les voitures, on était tous contents", se souvient le premier. Interrogé par France Football, le second revoit son "père exploser de joie, la folie dans les rues et, surtout, qu' ne voulai pas aller dormir".



Griezmann, 7 ans, qui vivait avec sa famille à Mâcon (Saône-et-Loire), a fait la fête sur les quais de Saône. Depuis ce soir-là, le joueur de l'Atlético Madrid rêve de devenir footballeur pour faire "monter les gens sur le toit des voitures".

Matuidi, Rami, Lloris et Giroud avaient tous entre 11 et 13 ans. Dans Le Parisien, le premier, ex du PSG, a affirmé se rappeler du bruit que faisait toute sa famille avec des casseroles pour célébrer les trois buts des Bleus face au Brésil.

Lloris, déjà gardien de but à Nice, a raconté à L'Équipe qu'il partageait ses vacances dans un camping-car avec ses grands-parents : "J'ai vécu le match de la finale avec eux puis j'ai rejoint les copains pour vivre la folie dans les rues. Voir les gens heureux, c'est surtout ça en fait".

Giroud le buteur s'est souvenu dans le Figaro être "parti en famille klaxonner du bleu-blanc-rouge sur le visage". Rami, lui, a confié lors du Mondial en Russie "allumer des pétards en bas de chez lui à Fréjus". Bis repetita dimanche soir ?

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU