Manchester City - Guardiola : "On ne contrôlait rien en première période"

Manchester City - Guardiola : "On ne contrôlait rien en première période"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 27 décembre 2021 à 16h50

L'entraîneur de Manchester City a nuancé le large succès obtenu par son équipe face à Leicester (6-3). Aux yeux de l'entraîneur catalan, le champion d'Angleterre a manqué de contrôle lors d'une première période conclue sur le score de 4-0.


Manchester City a rapidement activé le mode rouleau compresseur face à Leicester, dimanche sur la pelouse de l'Etihad Stadium. Après 25 minutes de jeu, les Citizens menaient déjà 4-0 au score, grâce à des réalisations de Kevin De Bruyne, Riyad Mahrez, Ilkay Gündogan et Raheem Sterling. On pensait alors qu'avec ce même score à la mi-temps, le festival allait se poursuivre au retour des vestiaires mais Leicester a su se réveiller, en se montrant plus précis lors de ses attaques, au contraire du premier acte. Ainsi, dans un intervalle de 10 minutes, James Maddison, Ademola Lookman et Kelechi Iheanacho ont permis aux Foxes de revenir à 4-3 avant qu'Aymeric Laporte et Raheem Sterling, encore lui, permettent aux locaux de s'imposer sur le score de 6-3.

"Mes joueurs ont fait preuve d'une grande efficacité"

En conférence de presse d'après-match, Pep Guardiola a livré son sentiment sur ce match fou, soulignant le manque de contrôle de sa formation lors d'une première période rendue facile grâce au réalisme des buteurs. "Un vrai rollercoaster (montagnes russes). Un match typique de Boxing Day avec plein de buts. C'était un match plaisant à suivre pour tout le monde. C'est une victoire très importante pour continuer sur notre lancée. Il faut désormais se reposer avant notre prochain match dans trois jours", a-t-il souligné. Puis de poursuivre : "Même si on a mené 4-0, on n'avait pas le contrôle du jeu en première période. Ils parvenaient à entrer dans nos 30 derniers mètres à chaque fois qu'ils avaient le ballon. Ce n'est pas normal. Ils se sont procurés des occasions. On ne contrôlait rien en première période. On menait au score car mes joueurs ont fait preuve d'une grande efficacité".


Mettant en exergue le changement tactique de la formation entraînée par Brendan Rodgers lors du second acte - bloc bas sans pressing et attaque rapide - le natif de Santpedor a concédé que le football était un "sport imprévisible et c'est ce qui le rend si plaisant. Tout peut arriver... Ils ont marqué deux buts et le match est devenu complètement différent". Leader avec provisoirement 6 points d'avance sur Liverpool, qui compte un match en moins, Manchester City se déplacera à Brentford, mercredi, avant d'entamer 2022 par un autre déplacement, le 1er janvier pour défier Arsenal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.