Bayern : Nagelsmann se réfugie derrière le Covid, Müller un peu moins

Bayern : Nagelsmann se réfugie derrière le Covid, Müller un peu moins©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 08 janvier 2022 à 13h12

Pour commencer l'année, le Bayern a concédé vendredi soir une défaite surprise devant Mönchengladbach (1-2). Thomas Müller fait preuve de moins de mansuétude que son coach au moment d'analyser ce résultat.



Le Bayern a concédé vendredi sa troisième défaite de la saison, à domicile contre Mönchengladbach (1-2, 17eme journée de Bundesliga). Les Bavarois avaient demandé le report du match au vu de la situation due au Covid, que Julian Nagelsmann ne manquait pas de rappeler à l'issue de la rencontre - disputée à nouveau à huis clos, comme depuis plusieurs semaines en Allemagne : "Si Kingsley Coman ou Alphonso Davies avaient été là, ça aurait fait des armes supplémentaires. Joshua Kimmich n'avait pas joué depuis dix semaines, Marcel Sabitzer depuis longtemps aussi et il était mort au bout d'une heure... On ne pouvait pas attendre qu'ils soient en pleine forme, ce qui n'empêche qu'on a bien joué et qu'on aurait mérité de gagner, au vu de toutes nos occasions en seconde période."

Thomas Müller, titulaire au sein d'une équipe bavaroise tout de même plus que convenable au coup d'envoi - Robert Lewandowski ou Serge Gnabry ont également démarré aux avant-postes -, se cachait moins derrière les circonstances sanitaires : "On a été faibles dans ce dernier quart d'heure de la première période, où on prend ces deux buts... En dépit des absences, on avait beaucoup de qualité sur le terrain et on a eu beaucoup d'occasions. Nous avons un peu manqué de chance, on a touché trois fois les montants." D'où le bien-fondé de se constituer une belle avance aussi vite que possible : ce joker permettrait ainsi au Bayern, même en cas de victoire de Dortmund samedi soir à Francfort, de conserver six points d'avance sur l'équipe d'Erling Haaland.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.