Mondiaux de pétanque : Quintais arrête sur un dernier titre

Mondiaux de pétanque : Quintais arrête sur un dernier titre©ffpjp, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 23 novembre 2021 à 12h33

A bientôt 54 ans, Philippe Quintais a mis un terme à sa riche carrière ce week-end en Espagne, sur une quatorzième médaille d’or aux Mondiaux.



"Tout champion de tout sport rêve de terminer sa carrière sur un titre. J'ai cette chance. Je la savoure comme il se doit." Philippe Quintais a donc mis un terme à sa carrière de la plus belle des manières avec un nouveau sacre ce week-end lors des Mondiaux de Santa Susanna. Aux côtés de Dylan Rocher, Philippe Suchaud et Henri Lacroix, il a remporté un dixième titre de champion du monde triplettes, et sa quatorzième médaille d’or mondiale grâce au succès des Tricolores en finale face à leurs hôtes espagnols (13-10).

"C'est un immense honneur de faire partie de cette équipe, a-t-il également déclaré pour la FFPJP (Fédération française de pétanque et de jeu provençal). J'ai tout donné dans ce championnat du monde. Je voulais bien faire, je me sentais bien. La joie de gagner est proportionnelle à la souffrance endurée pour y arriver. Les circonstances m'ont permis d'entrer en finale, j'aurais préféré ne pas avoir à le faire. Mais je suis évidemment extrêmement fier d'avoir aidé à obtenir cette couronne. On ne répètera jamais assez à quel point cette épreuve est difficile, et à quel point les certitudes disparaissent dans ces moments-là."

Un « Zidane de la pétanque » très ému

Et si les Bleus avaient bien débuté les éliminatoires, dominant l’Angleterre (13-4), la Finlande (13-4), les Pays-Bas (13-0), la Thaïlande (13-8) et l’Allemagne (13-3), ils ont ensuite trébuché en poule contre la Suède (8-13), et ont dû en passer par un barrage face aux Etats-Unis (13-0). Accrochés par les Belges en huitièmes de finale (13-9), ils ont ensuite réalisé une véritable démonstration en quarts face au Maroc (13-0) puis dans le dernier carré contre l’Italie (13-5).

Et alors qu’ils commençaient à caler en finale, et étaient menés par l’Espagne, Quintais a fait son entrée, avant que Rocher, également sacré en tir de précision, ne donne la victoire à la France, devant un Philippe Quintais très ému. "Je crois que nous avons réalisé de belles choses, j'espère que la France a apprécié, car c'est avant tout pour notre pays que nous jouons", a conclu le « Zidane de la pétanque » qui, a bientôt 54 ans, ne pouvait rêver d’une meilleure fin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.