Imposition : les médaillés olympiques vent debout contre le gouvernement

Imposition : les médaillés olympiques vent debout contre le gouvernement©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 04 octobre 2018 à 15h20

L'État souhaite imposer les primes des médaillés olympiques. Les athlètes français dénoncent une injustice, rapporte Sports.fr.

Les sportifs ne sont visiblement pas épargnés par le gouvernement.

Après l'annonce de la baisse du budget alloué au sport, les athlètes viennent de découvrir que leurs primes olympiques allaient être imposables, rapporte Sports.fr. C'est une tradition datant de 1984, que l'exécutif souhaite faire voler en éclats. Depuis les Jeux Olympiques de Los Angeles, les primes versées aux médaillés ne sont pas soumises à l'impôt. Sauf que l'État souhaiterait désormais qu'elles ne soient plus exonérées. Une injustice pour de nombreux sportifs français d'autant plus que cette mesure ne s'applique qu'aux médaillés des Jeux d'hiver . "Cette fiscalisation des primes pour les athlètes est un coup dur. On a un sentiment d'inégalité puisque les Jeux d'été sont défiscalisés, mais pas les Jeux d'hiver", ont dénoncé Martin Fourcade et Marie Bochet, médaillés aux Jeux Olympique et Paralympiques de Pyeongchang, porte-paroles des athlètes, dans L'Equipe.

Les deux multiples médaillés olympiques ne comptent pas en rester là et ont adressé une lettre au ministère des Sports pour dénoncer cette injustice, tout en mettant également en exergue que certains athlètes peinent à vivre de leur sport.

Le sénateur de l'Isère, Michel Savin, totalement acquis à leur cause, a annoncé qu'il déposerait un amendement dans le projet de loi de finance de 2019 pour maintenir cet acquis. "Depuis les Jeux Olympiques de 1984 à Los Angeles, il est en effet de tradition que ces primes ne soient pas soumises à l'impôt. Cette exonération est un moyen de soutenir le sport de haut niveau et la haute performance alors que de nombreux sportifs connaissent des difficultés quotidiennes à financer leur pratique, leurs entraînements et leurs compétitions à travers le monde", a écrit Michel Savin dans une lettre publiée sur son compte Twitter.

Pour rappel, les athlètes français touchent une prime de 50 000 euros pour une médaille d'or olympique, 20 000 euros lorsqu'ils décrochent l'argent, et 13 000 euros pour le bronze.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.