Mondiaux (F) : Van Vleuten au départ malgré une fracture du coude

Mondiaux (F) : Van Vleuten au départ malgré une fracture du coude©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le vendredi 23 septembre 2022 à 15h50

Victime d'une fracture du coude lors du relais mixte mercredi, la gagnante des trois Grands Tours 2022 Annemiek Van Vleuten a confirmé sa présence sur la course en ligne des championnats du monde de Wollongong, qui se déroulera ce samedi.


Elle fêtera ses 40 ans le 8 octobre prochain et rêve de décrocher un deuxième titre de championne du monde, après celui de 2019. Annemiek van Vleuten a vécu une saison 2022 exceptionnelle, en remportant les trois Grands Tours, et elle se verrait bien revêtir le maillot-arc-en-ciel une année de plus, avant de prendre sa retraite à la fin de la saison 2023. Mais ses rêves de titre mondial ont pris du plomb dans l'aile mercredi, lorsque son pneu a complètement explosé juste après avoir pris le départ du relais mixte, sur la route de Wollongong, en Australie, ce qui a rendu la chute inévitable. Touchée à première vue au niveau du genou, la coureuse néerlandaise a ensuite passé des examens à l'hôpital qui ont révélé une fracture non déplacée du coude droit. Mais cela ne l'empêchera pas de prendre le départ de la course en ligne, ce samedi !

Des Mondiaux à oublier pour van Vleuten pour le moment

« Un dernier test aujourd'hui a montré que la récupération était suffisante pour pouvoir participer », a fait savoir la Fédération néerlandaise dans un communiqué. Annemiek van Vleuten devrait toutefois être amoindrie sur ce parcours difficile de 164,3 kilomètres, où les Pays-Bas, qui ont remporté six des derniers titres mondiaux, seront également représentés par Marianne Vos, sacrée championne du monde en 2006, 2012 et 2013. Jeudi, elle avait expliqué après une sortie d'entraînement qu'elle ne pouvait pas se lever de sa selle et qu'elle avait mal au bras lorsqu'elle exerçait une pression sur le guidon. Ces Mondiaux de Wollongong sont pour le moment à oublier pour Annemiek van Vleuten, qui avait terminé septième du contre-la-montre, à 1'43 de la gagnante, sa compatriote Ellen van Dijk, après "une course de merde" comme elle l'avait avoué ensuite. Une 98eme victoire en carrière (elle en a déjà décroché douze cette saison), ce samedi, relèverait presque du miracle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.