GP d'Arabie Saoudite : Victoire dans la controverse pour Hamilton, qui recolle à Verstappen

GP d'Arabie Saoudite : Victoire dans la controverse pour Hamilton, qui recolle à Verstappen©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 05 décembre 2021 à 20h42

Vainqueur d'une course mouvementée et controversée devant Max Verstappen, Lewis Hamilton profite de l'occasion pour revenir à égalité de points avec le Néerlandais. Sur la ligne, Valtteri Bottas a pris l'avantage sur Esteban Ocon pour la troisième place du podium.

https://sports.orange.fr/auto-moto/f1/article/gp-d-arabie-saoudite-victoire-dans-la-controverse-pour-hamilton-qui-recolle-a-verstappen-CNT000001Hd7FH.html

Le duel Hamilton-Verstappen a gagné en intensité et ira jusqu'à Abu Dhabi ! Sur un tracé de la Corniche de Djeddah qui a démontré son caractère en Formule 2, le Britannique a su triompher de son rival néerlandais au terme d'une course qui restera dans les mémoires et dont le résultat fera date... quand il sera officialisé. Un premier Grand Prix d'Arabie Saoudite dans l'histoire de la Formule 1 qui a vu Lewis Hamilton et Valtteri Bottas conserver l'avantage sur Max Verstappen au départ alors que Pierre Gasly a reculé au huitième rang, dépassé par Lando Norris et Esteban Ocon. Dès lors, Lewis Hamilton s'est construit un beau matelas sur son coéquipier, qui a facilement maîtrisé le Néerlandais. Mais l'irrationnel a commencé à s'inviter au neuvième tour. A l'image de la sortie de piste de Charles Leclerc ce vendredi, Mick Schumacher a détruit sa Haas et provoqué une neutralisation de la course. A ce moment, les pilotes avaient un choix à faire et Mercedes a profité de l'occasion pour faire passer ses deux pilotes aux stands pour passer des gommes dures avec l'idée d'aller au bout de la course. Max Verstappen, fort logiquement, a fait l'inverse et a pris la tête de la course. Une stratégie qui s'est avérée payante car, deux tours plus tard, la direction de course a sorti le drapeau rouge. Le pilote Red Bull Racing a alors pu avoir un changement de pneus « gratuit » dans les stands. L'autre grand gagnant de cette interruption a été Esteban Ocon.


Un premier tiers de course chaotique

Le Français, qui était également resté en piste, a pu reprendre la course en quatrième position, ce qui a beaucoup compté dans son résultat final. La relance du Grand Prix a été faite sous la forme d'un départ arrêté, ce qui a permis à Lewis Hamilton de piéger Max Verstappen. Laissant une grande distance entre le Néerlandais et lui, le Britannique a provoqué un refroidissement plus important des pneus du pilote Red Bull Racing. Le pilote Mercedes a profité d'un meilleur envol pour passer son rival mais ce dernier est allé hors piste pour conserver la première place. Une manœuvre qui a fait faire un écart au septuple champion du monde et qui a permis à Esteban Ocon de se glisser à la deuxième place. Toutefois, le drapeau rouge a très rapidement fait son retour. Plusieurs accrochages impliquant Nikita Mazepin, Sergio Pérez et George Russell ont répandu beaucoup de débris de carbone sur la piste, nécessitant un nettoyage minutieux. Les longues minutes d'interruptions ont alors été l'occasion d'un véritable marchandage entre la direction de course et Red Bull Racing. L'écurie autrichienne, pour éviter une pénalité à Max Verstappen pour avoir tiré un avantage d'être allé hors piste, a accepté de voir son pilote être placé derrière Lewis Hamilton à la relance, soit à la troisième place. Une situation qui a alors offert la pole position à... Esteban Ocon ! Pour ce troisième départ, un record partagé avec la course disputée au Mugello la saison passée, Max Verstappen a tout fait pour ne pas être piégé.


Hamilton-Verstappen, nouvelle controverse

Alors qu'Esteban Ocon et Lewis Hamilton ont conservé des pneus durs, le Néerlandais a mis des gommes medium, plus performantes. Un choix qui a tout de suite payé. Profitant d'une meilleur adhérence, le leader du championnat a bondi hors de son emplacement et a plongé à l'intérieur du premier virage pour dépasser les deux pilotes qui étaient devant lui. Derrière le Néerlandais, Lewis Hamilton a très vite disposé du Français et s'est mis en chasse de son rival. Peinant à revenir dans la zone DRS, le Britannique a également vu plusieurs neutralisations par la voiture de sécurité virtuelle le couper dans son élan. Au 37eme tour, Lewis Hamilton a su faire l'effort pour être en position d'attaquer Max Verstappen et tente sa chance par l'extérieur mais le Néerlandais a défendu férocement sa place, n'hésitant pas à quitter les limites du tracé à cette fin. Les commissaires ont noté l'incident et le stand Red Bull Racing a convaincu son pilote de rendre la place. C'est alors qu'il y a eu une incompréhension entre les deux rivaux. Ralentissant à l'approche du dernier virage, Max Verstappen a vu Lewis Hamilton le heurter par l'arrière, le pilote Mercedes endommageant sérieusement son aileron avant. Au terme du 42eme tour, le pilote Red Bull Racing a obtempéré... avant de reprendre immédiatement la première place. Une manœuvre qui a immédiatement fait réagir les commissaires de la FIA, qui ont infligé à Max Verstappen une pénalité de cinq secondes. Pour ne pas aggraver son cas, le Néerlandais a alors rendu la première place de ce Grand Prix au Britannique.

Hamilton à égalité avec Verstappen, Ocon à un dixième du podium

A partir de là, Lewis Hamilton s'est envolé en tête de la course alors que Max Verstappen n'a pas pu tout faire pour reprendre le meilleur tour en course. En effet, plombé par des pneus trop usés et ne bénéficiant pas d'un avance suffisante pour conserver la deuxième place après un arrêt au stand durant lequel il aurait dû purger sa pénalité, il n'a pas pu mettre des pneus tendres. Avec les 26 points de la victoire et du meilleur tour, Lewis Hamilton va aborder la dernière manche de la saison, le week-end prochain à Abu Dhabi, avec le même nombre de points que Max Verstappen, le Néerlandais restant devant grâce à une victoire de plus cette saison, neuf contre huit. Toutefois, la donne pourrait changer si les commissaires sanctionnent plus avant le pilote Red Bull Racing pour ses diverses manœuvres. Pour la troisième place du podium, le suspense a duré jusqu'à la ligne d'arrivée. Esteban Ocon a très longtemps résisté au retour de Valtteri Bottas... mais le Finlandais a fini par avoir le dernier mot dans les derniers mètres de la course. Pour 102 millièmes de seconde, le pilote Mercedes a rejoint son chef de file sur le podium. Daniel Ricciardo, constant tout au long de la course, termine cinquième devant un Pierre Gasly qui a su se reprendre après un départ manqué et termine à une belle sixième place, devançant les Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz Jr. Antonio Giovinazzi et Lando Norris complètent le Top 10 de cette course absolument folle et qui a mis tout en place pour une finale dantesque à Abu Dhabi !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.