Gasquet, le Yin et le Zhang

Gasquet s'est incliné contre le 165e joueur mondial.

Gasquet s'est incliné contre le 165e joueur mondial.

Lancé dans la course au Masters par sa victoire à Bangkok la semaine passée, Richard Gasquet a connu un sérieux coup d’arrêt en prenant la porte dès le 2e tour ce jeudi à Pékin. Battu en trois sets par le Chinois Ze Zhang (6-4, 3-6, 6-4), Gasquet devra rebondir à Shanghai la semaine prochaine. Jo-Wilfried Tsonga, lui, n’a pas eu à jouer face à Nikolay Davydenko.

De Pékin, Bangkok paraît si loin pour Richard Gasquet. Relancé dans la course au Masters par sa victoire en Thaïlande il y a à peine quatre jours, le Biterrois s’est pris les pieds dans le tapis en s’inclinant dès le 2e tour dans la capitale chinoise. Et le coup est d’autant plus rude que le Français, qui était tête de série n°5 à Pékin, est tombé face au 165e joueur mondial, le Chinois Ze Zhang. Un joueur qui n’avait gagné qu’un seul match cette saison sur le grand circuit. Au 1er tour, face à l’autre wild-card, Di Wu…

Mais Zhang, 22 ans, n’est pas dépourvu de talent. Surtout, il est couvé par un certain Guillaume Peyre, responsable des joueurs professionnels au sein de la Fédération Chinoise de Tennis, et qui n’est autre que l’ancien entraîneur de Gasquet (entre 2008 et 2009). Face à son ancien poulain, Peyre a sans doute livré les clés de la victoire à son nouveau protégé. Celui-ci est apparu sans complexe, agressif et entreprenant, avec la volonté d’acculer Gasquet loin de sa ligne de fond. Le coup a parfaitement fonctionné lors de la première manche (6-4). Mais par la suite, Zhang a éprouvé le besoin de souffler. Et le Français en a profité pour lui dicter sa loi, et lui arracher, non sans mal, la deuxième manche avant de breaker dans la suivante.

Mais curieusement, Gasquet s’est laissé surprendre. Souvent obligé de reculer, de courir, et de sortir un superbe coup de sa raquette pour mater la rébellion chinoise, le Biterrois, qui se disait "éclaté de partout" après sa victoire au 1er tour face à Edben (6-4, 6-4), n’a pas pu gérer. Et Zhang, impeccable sur les balles de break (3/3), a saisi sa chance pour débreaker à 2-2, avant de punir Gasquet sur sa première balle de match, d’un revers long de ligne imparable. Le coup est rude à encaisser pour le n°2 Tricolore. Dernièrement, il nous avait habitués à parfaitement gérer ses rencontres contre les joueurs moins bien classés que lui. Mais là, il tombe de haut. Et, ATP 500 oblige, il laisse filer un paquet de points, qu’il lui faudra aller chercher la semaine prochaine à Shanghai, où la concurrence sera encore plus rude. Gasquet savait qu’il lui faudrait réaliser un exploit pour aller au Masters. Il ne s’est pas facilité la tâche. 

Pariez sur le Tennis avec PMU.fr, jusqu’à 170 euros offerts !