Lyon y est presque

Les Gones ont dominé l'Athletic Bilbao en Ligue Europa. (Reuters)

Les Gones ont dominé l'Athletic Bilbao en Ligue Europa. (Reuters)

Troisième victoire en trois matches de Ligue Europa pour l'Olympique Lyonnais. Jeudi soir, l'OL a dominé les Basques de l'Athletic Bilbao (2-1), à Gerland, grâce à un but en fin de match de Jimmy Briand. Les Rhodaniens sont pratiquement qualifiés pour les seizièmes de finale. 

8. C’est le nombre de points d’avance sur le troisième du groupe I dont dispose l’OL après trois journées dans cette phase de poules de Ligue Europa. Un matelas plus que confortable qui lui assure déjà quasiment son billet pour les 16e de finale de la « deuxième » Coupe d’Europe. Rémi Garde pourra aussi retenir ce match comme la 8e victoire des siens en 12 rencontres depuis le début de saison, ce qui illustre la belle forme des Rhodaniens depuis le début de la saison.

Derrière les statistiques, se cache pourtant une légère part d’ombre. Non, Lyon n’a pas affiché une si grande maitrise ce jeudi au moment de défier l’Athlétic Bilbao lors de cette 3e journée de la Ligue Europa. Mais qu’importe d’autant que les Gones n’avaient pas forcément besoin d’une victoire à tout prix, eux qui avaient su remporter leurs deux premiers matches pour prendre avec autorité les commandes de ce groupe I avec cinq longueurs d’avance sur Bilbao et les Israéliens du Khiriat Shmona.

Et c’est bien là leur mérite, surtout au vu des prestations françaises ces dernières années dans cette compétition. L’OL joue le coup à fond.. et gagne. Si Garde avait mis Lovren, Lacazette ou Gomis sur le banc, son onze a montré qu’il avait les épaules face au finaliste de la dernière édition. Malbranque avec toute son expérience s’est chargé de sonner la charge, bien aidé par Lisandro, capitaine et seul en pointe du 4-3-3 lyonnais.

Lisandro en première lame, Vercoutre en dernière ligne salvatrice

Bien en place, l’OL s’expose peu et résiste bien dans les 30 derniers mètres au forcing basque, fait de joli jeu à une touche mais trop souvent empli de maladresses à l’approche du but de Vercoutre. Ce dernier se met tout de même en évidence en repoussant deux tentatives d’Aduriz (7e, 26e) préféré en attaque à Llorente. Malbranque lance la seule véritable offensive de l’OL en première période mais sa lourde frappe est déviée par Iraizoz (42e). Ce n’est que partie remise puisque Lisandro éclaire la soirée et soulage les siens en reprenant d’une belle tête croisée un centre de Briand. Son coup de casque piqué trompe le portier argentin (54e, 1-0).

Contre le cours du jeu, l’OL mène mais s’expose un peu plus. Bilbao pousse et fait entrer Llorente. Dans le rôle de pivot qu’il affectionne tant, le champion du monde espagnol décale Ibai dans l’angle gauche de la surface. La frappe du Basque de l’intérieur du pied droit ne laisse aucune chance à Vercoutre (1-1, 78e). Contraint de s’imposer, l’Athlétic poursuit son forcing. Vercoutre endosse le costume de sauveur en repoussant d’une belle manchette la frappe de Susaeta (84e).

Dans la foulée, Briand crucifie les hommes de Bielsa. Fofana tente sa chance et voit sa frappe repoussée par Iraizoz. L’ancien Rennais, qui a bien suivi, conclut (1-1, 86e). L’OL tient son succès et peut rêver des 16ede finale. "A ce niveau-là, des équipes qui ne cravachent pour gagner les matches, il n'y en a pas beaucoup en Europe. C'est vrai que sur l'ensemble du match, le match nul aurait pu refléter un peu plus le match. L'équipe a montré en deuxième mi-temps qu'elle avait beaucoup de cœur et aussi du niveau de jeu, car je pense qu'on a mis des jolis buts", pouvait se satisfaire Rémi Garde devant les caméras de Be In Sport. Avec huit points d’avance sur le troisième à trois matches de la fin de cette phase de poule, les Lyonnais peuvent voir la suite avec sérénité. La suite justement, c’est d’abord l’OM dimanche au Vélodrome pour le choc de la 10e journée de Ligue 1.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
  • Lyon
    ligue-europa
    34e / 9pts
en images
La Coupe pour le Real Faire sans lui La réponse de Giroud Liverpool n'oublie pas Hillsborough L'essai du Barça