Rabobank, l'affaire de trop

 Rabobank

Reuters