Le Mans a bien joué le coup

Henri Kahudi et le MSB restent en course. (Maxppp)

Henri Kahudi et le MSB restent en course. (Maxppp)

Le Mans a pris la mesure de Donetsk (61-55), mercredi, en quarts de finale du tour qualificatif de l'Euroligue. Un précieux succès dont Cameron Long, auteur de 14 points et 3 rebonds, reste le grand artisan. Les Sarthois ont à présent rendez-vous avec Kazan, tombeur d’Ulm (91-73) dans le même temps.

Ce n’est qu’un premier pas, mais il fallait le faire ! Opposé en quarts de finale du tour qualificatif de l’Euroligue au BC Donetsk, l’un des favoris dans la course au dernier billet disponible pour la phase de poules de la compétition, Le Mans a très bien joué le coup mercredi soir (61-55), s’appuyant sur une défense imperméable et l’adresse de Cameron Long (14 points, 3 rebonds), notamment, pour faire la différence dans une rencontre longtemps indécise.

"Ce n’est pas toujours le plus gros qui gagne", nous avait confié avant ce match un Charles Kahudi bien décidé à "déjouer les pronostics". L’ailier du MSB, discret en attaque mais actif de l’autre côté du terrain (3 points, 8 rebonds, 1 interception), et ses coéquipiers ont appliqué leur plan à la lettre. Après une entame délicate, (13-19, 10e), les Manceaux ont calmé les ardeurs de Doron Perkins (15 points, 10 rebonds) et ses partenaires pour prendre l’avantage (35-31, 20e).

Kazan, l'exploit sinon rien

Les Ukrainiens se sont accrochés (47-48, 30e), mais les joueurs de J.D. Jackson n’ont jamais desserré l’étreinte, D’Or Fisher (2 points, 7 rebonds) et Darius Songaila (4 points, 1 rebond) en faisant les frais. La vista de Khalid El-Amin (12 points à 2/2 à longue distance, 5 passes), l’impact d’Alain Koffi (12 points, 2 rebonds) et la réussite de Cameron Long, qui a tué le match d’un tir primé dans le money-time (59-51, 38e), ont ensuite permis aux Sarthois de rester devant jusqu’au bout.

De bon augure pour la suite, même si Le Mans aura encore plus fort à faire dans vingt-quatre heures contre Kazan, tombeur un peu plus tôt dans la soirée du club allemand d’Ulm (91-73). La mission qui attend le MSB s’annonce en effet compliquée face aux Russes, quart-de-finalistes de la précédente édition et qui disposent avec Terrell Lyday d’un redoutable arrière. Dans l’autre demi-finale de ce tour qualificatif, Cantu se frottera à Nymburk.