Moutet : "Nadal ? C'était mon inspiration"

Moutet : "Nadal ? C'était mon inspiration"©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le lundi 23 mai 2022 à 21h48

Qualifié pour le second tour de Roland-Garros où il a terrassé Stan Wawrinka, Corentin Moutet défiera son idole, Rafael Nadal. Le joueur qui l'a inspiré durant sa jeunesse et qu'il a imité pendant longtemps.



Tombeur de Stan Wawrinka, Corentin Moutet s'est défait d'un ancien lauréat (2015) au 1er tour de Roland-Garros ce lundi. "Je n'ai pas joué de joueur récemment, ou même dans ma carrière, de ce niveau-là" reconnaissait le Francilien en conférence de presse après son exploit en quatre manches contre le Suisse. Et au second tour, le Tricolore va se frotter à un joueur d'un calibre encore supérieur: Rafael Nadal. Bien que celui-ci ne peut plus procéder à son rituel des bouteilles cette année à la Porte d'Auteuil, il n'en demeure pas moins un adversaire redoutable à Paris où il a déjà soulevé le trophée à treize reprises.

Au-delà de faire figure de menace immense, le Majorquin représente avant tout un modèle pour Corentin Moutet. "Je suis sur le circuit, alors je ne peux plus dire que c'est mon idole, mais j'ai commencé le tennis en le regardant jouer (...) Je l'ai même imité quand j'étais petit" a-t-il confié en conférence de presse au sortir de son triomphe ce lundi. C'est vraiment, je ne vais pas le cacher, un énorme plaisir de pouvoir jouer contre lui" s'est par la suite réjoui le 139eme joueur mondial du classement ATP. "Central ou autre court, c'est un énorme plaisir." Vous l'aurez compris, son duel contre Rafael Nadal représentera un des plus beaux moments de sa carrière.

"Moi qui étais gaucher c'était mon inspiration"

Lorsqu'il a été interrogé au sujet de son mimétisme de l'Espagnol, il a volontiers détaillé le culte qu'il lui vouait. "Quand j'étais petit, j'ai dormi avec son débardeur de Roland !" a avoué le garçon de 23 ans avant de s'étendre encore davantage. "J'imitais son service. Quand on est petit, on a besoin d'avoir des idoles, s'identifier à des gens, et donc moi, qui étais gaucher, c'était mon inspiration" a déclaré le natif de Neuilly-sur-Seine. Mais ne vous méprenez pas, Corentin Moutet pénétrera dans l'arène avec l'intime conviction de réaliser un nouvel exploit face à son héros de jeunesse. "J'y vais pour gagner, je suis compétiteur, c'est mon métier. Je m'entraîne tous les jours pour jouer ce genre de match et potentiellement les gagner."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.