Championnats du monde : A la découverte de Léon Marchand

Championnats du monde : A la découverte de Léon Marchand©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 19 juin 2022 à 10h35

Titré samedi sur le 400m quatre nages aux Mondiaux 2022 à Budapest, Léon Marchand (20 ans) est encore un inconnu du grand public. Retour sur les débuts du grand espoir français.



Avec Léon Marchand, la natation française s'est probablement trouvée une figure de proue à deux ans des Jeux Olympiques 2024 à Paris. Samedi, à seulement 20 ans, le Toulousain de naissance a en effet frappé un très grand coup en remportant l'or sur le 400m quatre nages, lors des Championnats du monde 2022 à Budapest. Mieux encore, avec un temps de 4'04''28 en finale, l'intéressé s'est rapproché comme personne du record du monde sur la distance, actuellement détenu par Michael Phelps en 4'03''84 et réalisé lors des Jeux de Pékin en 2008. Presque comme une évidence, le Tricolore marche dans les pas de la légende américaine de la natation, lui qui est entraîné depuis dix mois maintenant par Bob Bowman... l'ancien mentor de celui qui compte 23 titres olympiques. Car, après plusieurs années sous la houlette de Nicolas Castel, Marchand a fait le grand saut en septembre dernier en rejoignant l'université aux Etats-Unis, à Arizona State, peu de temps après avoir terminé 6eme de la finale du 400m quatre nages des JO 2020 à Tokyo.

Léon dans la lignée des Marchand

Un changement de cadre visiblement des plus bénéfiques pour lui, devenu le 8eme Français à empocher un titre mondial individuel en natation. Samedi, dans le bassin de la Duna Arena, le jeune homme a pu compter sur le soutien sans faille de certains de ses proches présents pour l'occasion. Il faut dire que le Toulousain est issu d'une famille de nageurs olympiques. Entre son père Xavier Marchand, médaillé à trois reprises au cours de sa carrière en 200m quatre nages (dont l'argent aux Mondiaux 1998 à Perth), sa mère Céline Bonnet, qui a participé à la finale B à Barcelone en 1992 à seulement 16 ans, ou encore son oncle Christophe Marchand, en or deux fois sur 400m nage libre lors des Jeux méditerranéens (à Athènes en 1991 et à Agde en 1993), le gamin a de qui tenir. Jeune, encore insouciant, l'intéressé a donc réalisé un premier gros coup d'éclat à Budapest, qui vient récompenser son travail au quotidien. Bien entouré, notamment par un préparateur mental, le grand espoir de la natation française entend désormais briller dans deux ans lors de "ses" Jeux, à Paris. D'ici là, il espère bien faire tomber le record du monde de Phelps, qu'il a frôlé, sur le 400m quatre nages. C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.