Jeux Paralympiques : Le Fur " fière " de sa " der "

Jeux Paralympiques : Le Fur " fière " de sa " der "©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 28 août 2021 à 12h42

Marie-Amélie Le Fur a décroché l'argent aux Jeux Paralympiques lors de sa dernière compétition. Elle part fière, la tête haute, avant de se projeter sur ses futurs rôles.



Sa « dernière » était très attendue. Et pour sa « der », elle a brillé. A l'occasion de ses ultimes Jeux Paralympiques, Marie-Amélie Le Fur s'est offert la médaille d'argent sur l'épreuve du saut en longueur, samedi à Tokyo. Pas mal pour une sortie, non ? Une magnifique deuxième place à des Jeux, c'est presque le top ! Amputée du bas de la jambe gauche, la Française a signé un bond à 6,11 mètres à son dernier essai, le deuxième meilleur saut de sa carrière, et a seulement été devancée par la Néerlandaise Fleur Jong (6,16 m).

Marie-Amélie Le Fur (32 ans et bientôt 33) se retire avec une 9eme médaille paralympique qu'elle a dû aller chercher. « C'est une gestion de concours dont je peux être fière, s'est félicitée l'athlète tricolore sur le site de L'Equipe. Je n'ai pas l'habitude d'être menée et, pour autant, je reste dedans, les coachs me permettent de rester dedans. Le public, la délégation française me permettent de prendre du plaisir et d'aller chercher une très belle performance sur le dernier saut. »

Le Fur va privilégier son rôle de maman

La médaillée d'or à Rio en 2016 (elle avait aussi décroché l'or sur 100m en 2012 et sur 400m en 2016) en a désormais fini avec la compétition. « Oui, je le confirme. C'est bizarre, a-t-elle avoué. J'ai beaucoup d'émotions d'avoir fait ma dernière chambre d'appel, le dernier saut. Et finalement, à l'approche de ce saut, je me suis dit : "C'est le dernier de ta carrière", et je repense à ce que nous a dit Sandrine (Martinet, 2eme aussi en judo pour ses derniers Jeux) : "Je ne suis pas déçue parce que j'ai fait une super journée, je n'ai rien à regretter". Il fallait que je me lâche, et le saut sort. 6,11m, c'est la deuxième performance de ma carrière, tout proche du record du monde. Donc pas de regret. »


De nouveaux rôles vont maintenant s'offrir à elle. « Je me projette bien dans le rôle de présidente du comité paralympique (CPSF), il me colle à la peau depuis trois ans. Et surtout, je me projette un peu plus dans le costume de maman, souligne Marie-Amélie Le Fur. J'ai envie de vivre ma vie, de profiter. J'ai envie de me reposer, d'être plus présente pour les gens qui ont été là pour moi et qui comptent véritablement. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.