Athlétisme : La légende Kipchoge roi du marathon

Athlétisme : La légende Kipchoge roi du marathon©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365, publié le dimanche 08 août 2021 à 02h16

A 36ans, Eliud Kipchoge a conquis sa deuxième médaille d'or olympique du marathon ce dimanche matin à Tokyo. Abdi Nageeye et Bashir Abdi l'accompagnent sur le podium.


Royal ! Ainsi peut-on juger la prestation d'Eliud Kipchoge sur marathon ce dimanche au Parc Sapporo Odori. Attendu sur la plus longue course des Jeux olympiques malgré ses 36ans, le recordman du monde de la discipline a répondu présent. En tête d'un peloton de tête relativement important, le Kényan a attendu la seconde partie du parcours pour placer une accélération fatale à ses adversaires. Ceux-ci n'ont pas pu le suivre et n'ont alors pas gaspillé d'énergie en tentant de le rattraper.


C'est à dix kilomètres de la ligne d'arrivée que le podium a commencé à se dessiner avec l'accélération des compatriotes de Kipchoge, Lawrence Cherono et Amos Kipruto. Un effort vain de ce duo qui rêvait d'un triplé kényan sur le podium. Costauds, l'Espagnol Ayad Lamdassem, le Néerlandais Abdi Nageeye ainsi que le Belge Bashir Abdi ont tenu la cadence. Ces deux derniers ont fini fort, franchissant la ligne devant Cherono et Lamdassem, avec un peu plus d'une minute de retard sur le roi Kipchoge, champion olympique après 2h08:38 de course.

Un palmarès digne des plus grands

C'est donc un duo européen qui montera sur le dernier podium d'athlétisme de ces Jeux Olympiques de Tokyo 2020 en compagnie d'Eliud Kipchoge. Le marathonien kényan offre à sa nation la 4eme médaille d'or de cette olympiade. A titre personnel, c'est son second sacre dans cette discipline rude, cinq ans après son triomphe à Rio. Il comptabilise au total quatre breloques car auparavant, cette légende de l'athlétisme avait remporté une médaille de bronze aux Jeux 2004 d'Athènes en 5000m et une médaille d'argent, dans cette même discipline, en 2008 à Pékin. Un titre de champion du monde du 5000m, raflé au Stade de France en 2003, garnit également son beau palmarès.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.