F1 : Verstappen, retour sur un titre épique en 2021

F1 : Verstappen, retour sur un titre épique en 2021©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 30 septembre 2022 à 23h37

A moins d'une surprise gigantesque, Max Verstappen n'aura pas les mêmes difficultés à conquérir sa deuxième couronne de champion du monde, qu'il peut obtenir dès dimanche à Singapour, à cinq manches de la fin.


Bahreïn - Espagne (+14 pour Hamilton)

Dans la lignée de ses titres faciles décrochés de 2017 à 2020, rien ne semble pouvoir résister à Lewis Hamilton en ce début de saison : le Britannique s'impose à Bahreïn, au Portugal et en Espagne, tout en prenant la deuxième place en Emilie-Romagne derrière Max Verstappen, qui a lui aussi pris la deuxième place lors des trois succès de son adversaire. Un mérite immense qui lui servira grandement, plus tard dans la saison... A Barcelone, Lewis Hamilton ne compte que quatorze points d'avance sur son jeune rival néerlandais malgré ses trois victoires. "On limite les dégâts, ça nous donne de l'espoir pour les prochains Grands Prix", estime Max Verstappen, gonflé à bloc.

Monaco - Styrie (+18 pour Verstappen)

Le premier gros enchaînement de la saison en faveur de Max Verstappen, qui profite d'une première contre-performance de Lewis Hamilton à Monaco (septième). En Azerbaïdjan, c'est plutôt ce dernier qui peut y voir un coup de pouce des dieux : contraint à l'abandon, il observe son vis-à-vis exploser son pneu contre toute attente dans les derniers tours alors qu'il volait vers la victoire, et donc vers une avance consolidée au classement. En France puis en Styrie (première des deux courses sur le circuit d'Autriche), Max Verstappen gagne deux fois mais Lewis Hamilton suit à la deuxième place. Le septuple champion, face à la vitesse des Red Bull à domicile, fait le dos rond : "On ne pouvait pas faire beaucoup mieux."

Autriche - Hongrie (+8 pour Hamilton)

La même en couleur (orange) pour Max Verstappen, qui profite en plus de la quatrième place de Lewis Hamilton pour prendre 32 points d'avance. C'est le plus grand écart de la saison en faveur de l'un ou l'autre des deux pilotes. Puis un tournant survient à Silverstone, l'étincelle qui manquait encore pour faire basculer la lutte vers l'épique : Max Verstappen sort violemment au contact de Lewis Hamilton dans le premier tour, lequel finit par gagner et revient à huit points. Le pilote Red Bull est seulement neuvième dans la foulée en Hongrie, Lewis Hamilton deuxième et le championnat du monde bascule en faveur de ce dernier. Provisoirement, bien entendu...

Belgique - Russie (+2 pour Hamilton)

A Spa-Francorchamps, seulement quatre tours sont courus derrière la voiture de sécurité, sous un déluge. Max Verstappen gagne la moitié des points, 12,5, devant Lewis Hamilton. "Ce n'est pas comme ça que je voulais gagner, je me sens tellement désolé pour les fans qui ont patienté pour rien..." "L'argent a parlé, alors je pense que les fans devraient aussi récupérer le leur", renchérit Lewis Hamilton. Chez lui aux Pays-Bas, Max Verstappen reprend la tête pour trois petits points, avant de s'accrocher avec son ennemi - désormais très clairement désigné - à Monza. Cette fois, les deux hommes abandonnent ensemble. Lewis Hamilton le devance en Russie et s'empare à nouveau des commandes.


Turquie - Brésil (+14 pour Verstappen)

Lewis Hamilton, cinquième en Turquie, compte sept points de retard, ce qui ne lui était jamais arrivé depuis 2016 à ce moment de l'année. Un débours qui repasse à treize longueurs aux Etats-Unis, puis 19 au Mexique. A quatre courses de la fin, le petit prodige Red Bull donne-t-il le dernier coup de collier nécessaire ? Que nenni ! A Interlagos, son aîné de douze ans répond illico : alors qu'il part dernier, il l'emporte et revient à quatorze points. "Ne jamais abandonner, c'est une mentalité. Il faut toujours y croire. C'est complètement incroyable. J'ai 25 places de pénalité ce week-end, c'était impossible d'imaginer gagner." Le combat des chefs bat son plein, mais on n'a encore rien vu.

Qatar - Abu Dhabi (+7 pour Verstappen)

Vainqueur facile au Qatar, Lewis Hamilton revient à huit petits points, puis à égalité au terme d'une nouvelle victoire en Arabie saoudite lors d'un Grand Prix très procédurier marqué par de (trop) nombreuses voitures de sécurité. Quoi qu'il en soit, c'est un rêve à l'attaque du dernier Grand Prix à Abu Dhabi : les deux hommes sont à égalité parfaite, 369,5 points chacun. Dans le dernier tour de la dernière course, après une ultime voiture de sécurité causée par la sortie de Nicholas Latifi, Lewis Hamilton est devant et virtuellement champion du monde au nombre de victoires. Max Verstappen, dans un ultime effort, le dépasse et s'en va conquérir le titre. Un des plus grands moments de l'histoire de la F1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.