Super Ligue - Tebas : " Ils pensent qu'on est stupide ? "

Super Ligue - Tebas : " Ils pensent qu'on est stupide ? "©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le vendredi 28 mai 2021 à 17h40

Javier Tebas, le président de la Liga, s'est récemment exprimé sur la Super Ligue et le dirigeant n'a, comme à son habitude, pas mâché ses mots.



Le projet de Super Ligue mort-né n'en finit décidément plus de faire parler. Il faut dire surtout que des douze clubs initialement prévus dans le projet, trois d'entre eux font encore de la résistance. En effet, il s'agit de la Juventus Turin, du Real Madrid ainsi que du FC Barcelone. Par conséquent, l'UEFA a décidé de ne rien lâcher, par la voix notamment de son président, à savoir Aleksander Ceferin, et se dit même prête à sévir. D'ailleurs, pas plus tard que ce mardi, l'instance dirigeante du football européen a décidé d'ouvrir une procédure disciplinaire à leur encontre. Depuis, certains estiment même que ces trois fameux clubs risquent bel et bien d'être exclus de la Ligue des Champions. En attendant, ce projet qui ne semble donc pas définitivement enterré, continue de faire réagir. Ce jeudi, présent du côté de la Club Advisory Platform (CAP), Javier Tebas s'est présenté devant les journalistes, en conférence de presse.

Tebas : « Tout cela a été mis en danger »

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le président de la Ligue espagnole de football est resté fidèle à lui-même, en ne mâchant clairement pas ses mots, à ce sujet : « Ce qui m'ennuie vraiment, personnellement, c'est qu'ils pensent que nous sommes totalement naïfs et que nous sommes stupides. Une personne d'un de ces grands clubs m'a dit : « Vous savez que je ne vais pas vous affronter. » J'étais vraiment offensé. Vous pensez que nous sommes stupides ? Et vous pensez que Richard Masters est stupide ou Luigi De Siervo de la Serie A, Christian Seifert de la Bundesliga ? Que pensent-ils ? Que nous sommes des idiots ? Nous décidons combien de clubs peuvent être dans nos différentes divisions, les divisions professionnelles. Nous décidons quels formats de compétition sont les meilleurs. Nous décidons comment nous devons gérer notre organisation. Mais maintenant, tout cela a été mis en danger. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.