PSG-Basaksehir (5-1) : Les réactions

PSG-Basaksehir (5-1) : Les réactions©Media365

Rédaction , publié le mercredi 09 décembre 2020 à 22h10

Retrouvez les réactions recueillies après le large succès du PSG contre Basaksehir (5-1), mercredi en Ligue des Champions.



Neymar (attaquant du PSG, RMC Sport) : "Je suis très heureux ici, à Paris. Je suis très content au club, avec mes coéquipiers. L'idée de partir ne me passe pas par la tête. Il faut qu'on discute. nous avons une très bonne relation, je suis très heureux, et à voir ce qu'il se passera à l'avenir".

Nasser Al-Kehlaïfi (président du PSG, RMC Sport) : "On a commencé à discuter avec Neymar et Kylian Mbappé, les discussions resteront confidentielles mais je suis très confiant. Les deux veulent rester avec nous".

Thomas Tuchel (entraîneur du PSG) : "Les joueurs ont pris une décision forte hier en quittant le terrain. Ce sont des adultes, ils savent ce qu'ils font. Ils ont montré de la solidarité avec l'adversaire, beaucoup de courage. On a déjeuné ensemble aujourd'hui, on n'a pas parlé du match. C'était nécessaire de comprendre mieux les choses, d'avoir du respect pour la vie de chacun. Il y a des choses plus importantes que le sport. Les joueurs ont montré qu'on pouvait faire un bon match dans ces conditions. On a fait un match presque parfait avec le ballon et nous sommes très heureux de finir premier du groupe. Ce n'est pas habituel pour Ney d'inscrire un hat-trick, mais son cœur est grand. Il pense toujours à ses coéquipiers et sait l'importance de marquer pour un attaquant comme Kylian".

Marco Verratti (milieu de terrain du PSG, RMC Sport) : "C'était dur pour tout le monde, pour nous les joueurs mais aussi ceux qui regardaient le match (l'incident de la veille, ndlr). Cela ne doit pas se passer. Nous, on est suivis par des millions de personnes et on doit être des exemples. On a fait un geste un peu fort en décidant de ne pas jouer avec l'autre équipe. Le quatrième arbitre doit être puni pour donner un exemple à tout le monde et qu'il change. Le plus intelligent était d'arrêter. On essaiera d'être encore plus des exemples à l'avenir. Il a fait une erreur, il faut le punir, peu importe qui que ce soit. C'est une question personnelle pour tout le monde, certains joueurs étaient plus touchés. Il n'y avait pas les conditions hier pour finir le match. Maintenant, nous sommes contents d'avoir gagné et on va de l'avant. On revient un peu de loin, on a eu des finales contre Leipzig et Manchester. J'ai écouté les critiques, ce n'était pas facile".

Okan Buruk (entraîneur de Basaksehir) : "Pierre Achille Webo était vraiment très triste. On l'a soutenu, mais ce n'est pas lui qui devait se sentir mal. Le coupable, c'est la personne qui a dit ses paroles. On doit arrêter cela, vivre ensemble. Les mots de Demba étaient sacrés".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.