L1 (J5) : Rennes se relance à l'arraché

L1 (J5) : Rennes se relance à l'arraché©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mercredi 31 août 2022 à 22h55

Le derby breton est revenu mercredi soir à Rennes, tombeur de Brest (3-1) dans les dernières minutes de la cinquième journée de Ligue 1.



Plus c'est long, plus c'est bon, dit-on. Si c'est le cas, la deuxième victoire de la saison du Stade Rennais est donc jouissive tant elle a été longue à se dessiner. Elle a en tout cas fait chavirer de bonheur le Roazhon Park, malgré la pluie diluvienne. Après la défaite à Lens (2-1), l'équipe de Bruno Genesio a parfaitement réagi, renoué logiquement avec la victoire et remonte dans la première moitié de classement (6ème). Le Stade Brestois n'a, lui, pas tendu l'autre joue après la claque reçue face à Montpellier (0-7), mais rentre dans la zone rouge (17ème).

Terrier, forte tête

En l'absence de Gaëtan Laborde, en instance de départ à Nice, le Stade Rennais a longtemps manqué de présence en attaque et de créativité dans l'animation offensive. Malgré une domination outrageuse lors du premier acte, les Rouge et Noir ont longtemps buté sur la défense brestoise. Ils ont réussi à la fissurer au retour des vestiaires sur un coup de casque de Joe Rodon, sur un corner de Lovro Majer (1-0, 53ème). Repris au tableau d'affichage, les Rennais vont longtemps tomber sur un grand Marco Bizot avant de parvenir à trouver la faille, par deux fois, en toute fin de rencontre.

Tout d'abord sur une tête de Martin Terrier sur un centre parfait de la droite d'Hamari Traoré (2-1, 89ème). Puis par le jeune Désiré Doué, 17 ans, sur un exploit individuel (3-1, 93ème). On retiendra également l'omniprésence dans l'entrejeu du duo d'ex-Angevins : Flavin Tait et Baptiste Santamaria. Sans oublier la vista de Benjamin Bourigeaud. Ce succès va-t-il enfin lancer la saison rennaise ? Réponse dimanche à Troyes pour confirmer (17h05).


Bizot surnage

Après avoir ramassé à sept reprises le ballon dans ses filets contre Montpellier, le week-end passé, Marco Bizot a cette fois-ci fait étalage de son talent. Le gardien néerlandais de Brest a longtemps retardé l'échéance. Il a d'abord écoeuré les attaquants adverses, s'interposant facilement sur des frappes de Kamaldeen Sulemana (33ème) ou encore Flavien Tait (35ème). Il a, surtout, repoussé un amour de ballon enroulé de Martin Terrier (30ème), puis miraculeusement, du pied, une tentative de près de Lorenz Assignon (27ème). Il ne peut, en revanche, rien sur les trois buts encaissés. Sa défense a longtemps résisté avant de lâcher, à l'image d'Achraf Darin mangé sur le troisième but de Désiré Doué.

Au milieu de terrain, Hugo Magnetti s'est démultiplié et a gagné un nombre incalculable de ballons alors qu'Islam Slimani a été un point d'ancrage important pour permettre à toute de son équipe de remonter. Mathias Pereira Lage a également été très précieux par son volume de jeu alors que Franck Honorat a rapidement ramené son équipe à égalité d'une frappe chirurgicale depuis l'entrée de la surface (1-1, 57ème). Insuffisant pour ne pas revenir bredouille de ce court déplacement. La victoire est déjà impérative pour les Brestois face à Strasbourg (dimanche à 15h) avant de se rendre au Parc des Princes pour y défier les Galactiques du PSG.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.