L1 (J14) : Brest domine aisément Clermont

L1 (J14) : Brest domine aisément Clermont ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Vincent Dégremont, Media365, publié le dimanche 03 décembre 2023 à 17h15

Pour la deuxième fois de suite, Brest est sorti vainqueur d'un championnat (3-0). Cette fois, c'est Clermont qui a chuté face à des Bretons emmenés par Romain del Castillo, auteur d'un doublé.



Septièmes, les Brestois recevaient pour la dixième fois consécutive à guichets fermés. En crise de résultats, l'avant-dernier devait donc jouer à l'extérieur à onze contre douze ou presque. Est-ce la fébrilité qui poussa Cheick Oumar Konaté à sortir les bras sur une tête anodine de Steve Mounié ? Toujours est-il que le VAR appela M. Bollengier à la 19eme minute. Les images étaient impitoyables pour le latéral malien : l'arbitre désigna le petit rond blanc. Tireur de penalty en titre du Stade Brestois, Romain del Castillo ferma efficacement le pied gauche tandis que Mory Diaw partit de l'autre côté. Statistique inquiétante pour les supporters du Clermont Foot : depuis le début de la saison, les Puydômois n'ont jamais réussi à renverser la table après avoir concédé l'ouverture du score, et ça n'allait pas commencer. Un ancien de la maison les crucifia d'ailleurs un quart d'heure plus tard.

Les Clermontois vite dépassés

Après une récupération, Pierre Lees-Melou se projeta dans le couloir droit et fut servi. Le haut de la tête de C.Konaté dévia son centre tendu. Sous la cloche, au second poteau, Mathias Pereira Lage s'appliqua pour fouetter une volée croisée qui finit sa course dans le petit filet. Le break était fait et les visiteurs ne parvenaient pas à réagir avant la mi-temps, hormis sur quelques initiatives personnelles de Jim Allevinah, trop esseulé et bien surveillé par l'arrière-garde finistérienne. Regonflés par leur coach dans les vestiaires, les Puydômois partirent à l'abordage dès la reprise. Bilal Boutobba s'infiltra sur la droite de la surface et centra au sol pour Shamar Nicholson. L'avant-centre jamaïcain reprit de l'intérieur, sans parvenir à placer le ballon, et Marco Bizot mit son corps en opposition. Manque de confiance, panne de réalisme ? Deux soucis que n'avaient pas les protégés d'Eric Roy.

Succès tranquille des Finistériens

Quelques minutes plus tard, sous la pluie battante, Mahdi Camara lança Del Castillo sur l'aile droite. L'auteur de l'ouverture du score repiqua vers l'axe en profitant de l'appel inverse de son coéquipier. Arrivé à la demi-lune, Del Castillo déclencha une frappe sèche du gauche qui se ficha dans le soupirail droit. L'arbitre ne voulait pas adoucir le calvaire des visiteurs quelques instants plus tard, quand Brendan Chardonnet poussa Elbasan Rashani dans la surface. Le penalty paraissait pourtant s'imposer... Le sort s'en mêla à la 80eme, sur un coup-franc botté par Muhammed Cham. De 25 mètres, plein axe, l'international autrichien enroula fort du gauche en sautant le mur... puis buta sur l'équerre de Bizot, resté scotché sur ses appuis ! A l'approche du temps additionnel, Cham dribbla dans la surface et crut pouvoir frapper de près, mais quatre Brestois se refermèrent sur lui. Si la messe était dite depuis longtemps, les protégés d'Eric Roy tenaient à leur blanchissage. Alerte, séduisante, la formation finistérienne a de nouveau prouvé qu'elle avait sa place dans le Top 10. Quant à l'équipe puydômoise, en revanche, elle se rapproche de plus en plus sûrement de la Ligue 2.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.