PSG : La grosse menace du président Al-Khelaïfi

PSG : La grosse menace du président Al-Khelaïfi©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 03 décembre 2022 à 10h41

Le président du PSG parle de nouveau du Parc des Princes et du conflit qui oppose les dirigeants à la Mairie de Paris.



Le débat est latent depuis plusieurs années et encore davantage depuis quelques jours. Le Paris-SG quittera-t-il prochainement le Parc des Princes qui est sa maison depuis 1972 ? Cela discute entre la Mairie de Paris à qui appartient l'enceinte et les dirigeants qatariens du club de la Capitale, devenus propriétaires en 2011, qui veulent racheter l'arène où évoluent cette saison Kylian Mbappé, Lionel Messi, Neymar et Marco Verratti. Le président parisien Nasser Al-Khelaïfi a déjà évoqué le sujet à plusieurs reprises, comme auprès de Marca fin novembre depuis le Qatar, son pays où se dispute actuellement la Coupe du Monde.

« S'ils ne veulent pas accepter notre offre, on part »

Le patron du PSG l'a refait, pour L'Equipe cette fois. Et celui que l'on surnomme NAK n'y est pas allé par quatre chemins pour envoyer une grosse menace. « S'ils ne veulent pas accepter notre offre, on part. On ne menace pas. On se serre la main, on remercie la mairie et on se dit au revoir », lâche, calmement mais très déterminé, Al-Khelaïfi dans les colonnes du quotidien sportif, samedi matin. Le boss parisien souligne que les dirigeants essaient d'acheter le Parc des Princes depuis 5 ans. « À chaque fois, on nous a dit : ''Après l'élection à la mairie''. Puis : ''Après l'élection du Président.'' On a perdu cinq ans. On aurait déjà pu construire un nouveau stade. Mais regardez les autres clubs ! Nous, on a besoin de je ne sais combien d'accords. On n'avance pas dans les discussions », dit Al-Khelaïfi.


« Nous sommes dans une situation qui n'est plus possible »

L'achat de l'enceinte située dans le 16eme arrondissement correspond à une logique économique selon NAK. « Cela doit permettre d'augmenter les revenus et la valeur du club. Avec le stade ou sans, ce n'est pas la même chose. Après, j'ai entendu la mairie dire : ''Nasser joue avec nous.'' Non, Nasser ne joue pas. J'adore le Parc des Princes, je l'ai toujours défendu, c'est le coeur du PSG. S'ils sont raisonnables, on restera pour toujours au Parc. Mais nous sommes dans une situation qui n'est plus possible », avoue le président du Paris-SG qui comprend que les supporters ne veulent pas quitter leur arène préférée : « Mais moi non plus je ne veux pas. Je vous dis la vérité, on n'a pas le choix. Je l'ai dit à la mairie de Paris. On ne peut pas rester dans ces conditions. Si on peut franchir une étape, on restera. Mais on ne veut pas rester sans rien faire. La mairie devrait réfléchir à notre offre. On a déjà investi plus de 80 M€ dans le stade. La mairie a fait quoi dans le même temps ? »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.