Lille : Le titre fêté par les supporters qui ont accueilli les joueurs à l'aéroport

Lille : Le titre fêté par les supporters qui ont accueilli les joueurs à l'aéroport©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le lundi 24 mai 2021 à 09h51

Les supporters de Lille ont fêté par milliers dans les rues de la ville nordiste le titre obtenu par le LOSC, dimanche soir puis dans la nuit avant d'aller accueillir leurs héros à l'aéroport.



Accroché par Saint-Etienne (0-0) le week-end dernier, le LOSC n'a cette fois-ci pas failli. A 90 minutes d'un grand bonheur, les hommes de Christophe Galtier savaient ce qu'il leur restait à accomplir et ils n'ont pas failli. Opposés à des Angevins qui souhaitaient offrir une belle sortie à Stéphane Moulin, partant après dix ans à la tête de l'équipe première, les Nordistes ont fait le travail en allant l'emporter 2-1 grâce à des buts de Jonathan David et Burak Yilmaz (2-1), dimanche lors de la 38eme et ultime journée de Ligue 1. Ils ont ainsi décroché le titre de Champion de France, un point devant le PSG, vainqueur à Brest.

Les fans du LOSC ont chanté, crié, craqué pétards et fumigènes, lancé des feux d'artifice

Et la folie s'emparée de la cité lilloise, dimanche soir. Ce quatrième titre de l'histoire du club après 1946, 1954 et 2011, les supporters ne se sont pas gênés de le fêter dans les grandes largeurs. Ils sont descendus dans les rues de Lille bien avant le coup de sifflet final après avoir compris que leurs joueurs préférés allaient aller jusqu'au bout et rafler la mise sur cette saison 2020-21. Une marée humaine s'est déversée dans la ville. Les fans du LOSC ont chanté, crié, craqué pétards et fumigènes, lancé des feux d'artifice et laissé éclater leur joie immense.


Evidemment, les gestes barrières n'ont pas été respectés, le port du masque a été oublié et les Lillois ont fait la fête, frustrés après tant de mois de privation et heureux de festoyer. Les slogans habituels en pareille circonstance ont fusé. La ville a résonné au son des « Qui ne saute pas n'est pas Lillois », « Burak, Burak ! », tandis que le rival parisien en a bien sûr pris aussi pour son grade. Dans le lot, quelques débordements ont été observés et sept personnes ont été interpellées.

Les supporters ont bravé le froid et la pluie pour accueillir leurs héros à l'aéroport de Lesquin


Puis, les plus courageux ont pris la direction de l'aéroport de Lesquin, bravant la pluie et le froid, avec l'idée d'accueillir les héros. José Fonte, Benjamin André, Burak Yilmaz, Mike Maignan et toute la troupe de Christophe Galtier a pointé le bout de son nez vers 4 heures du matin. Dans un épais nuage de fumigènes et de feux d'artifice, les chants ont repris de plus belle. Trois quarts d'heure plus tard, le bus des champions de France a pris la route de Luchin en fendant une foule aux anges.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.