Bleus : Le maraboutage "ne pose pas de problème" à Deschamps

Bleus : Le maraboutage "ne pose pas de problème" à Deschamps©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 15 septembre 2022 à 15h15

Alors que Paul Pogba a reconnu avoir eu recours à un marabout, mais pas pour causer du tort à Kylian Mbappé, Didier Deschamps "n'est pas là pour juger" et n'a rien contre cette pratique.



C'est l'un des volets les plus médiatiques de l'affaire Pogba, qui a connu un nouveau tournant mercredi avec le placement en garde à vue de Mathias Pogba et de trois autres personnes alors qu'une information judiciaire a été ouverte le 2 septembre dernier pour "extorsion avec arme, enlèvement ou séquestration en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs", suite à une plainte déposée en juillet par Paul Pogba. Ce dernier a notamment été accusé par son frère aîné d'avoir eu recours à la sorcellerie pour causer du tort à Kylian Mbappé, son coéquipier en équipe de France. Ce que le milieu de terrain de la Juventus a démenti devant les enquêteurs. S'il a bien reconnu avoir fait appel à un marabout, Pogba a assuré que c'était pour une association humanitaire aidant les enfants en Afrique.

"Si ça permet à certains de mieux se sentir psychologiquement..."

Et Didier Deschamps a été interrogé sur le maraboutage jeudi en conférence de presse à Paris, où il a dévoilé sa liste des joueurs retenus pour le dernier rassemblement des Bleus avant le Mondial. "Je vis sur la même planète que vous, donc c'est quelque chose qui est présent depuis... Je n'étais pas né, certainement. Chacun a cette liberté de croyance. Moi, ça ne me pose pas de problème. Je ne suis pas là pour juger. Si ça permet à certains de mieux se sentir psychologiquement ou autre... Ce n'est pas quelque chose qu'on découvre aujourd'hui, ça fait partie de l'environnement du sport et même en dehors", a déclaré le sélectionneur tricolore, qui a également évoqué l'éventualité d'une participation de l'ancien Mancunien à la Coupe du monde au Qatar (20 novembre-18 décembre), alors qu'il vient d'être opéré du genou : "Il est impossible aujourd'hui d'affirmer quoi que ce soit. Je connais très bien Paul, avec qui j'échange régulièrement. Aujourd'hui, personne, même lui, ne peut affirmer s'il sera là. Je ne sais pas s'il pourra être guéri. Et depuis que je suis là, je n'ai jamais pour un tournoi final pris un joueur s'il n'était pas totalement rétabli."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.