Euro Espoirs : Lafont ne "digère pas"

Euro Espoirs : Lafont ne "digère pas"©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 28 mai 2021 à 11h06

Privé de l'Euro Espoirs en raison des barrages, comme son coéquipier Randal Kolo Muani, le portier nantais Alban Lafont avoue avoir eu du mal à accepter cette décision, mais il est "très content" d'aider son club, qui a pris une option pour le maintien en s'imposant 2-1 à Toulouse.



S'il a forcément vécu un moment particulier jeudi soir au Stadium de Toulouse, pour ce barrage aller L1/L2 face à son club formateur, Alban Lafont aurait aimé être ailleurs. Car comme son coéquipier Randal Kolo Muani, il aurait dû rejoindre ses coéquipiers des Bleuets à Clairefontaine mardi, afin de préparer la phase finale de l'Euro Espoirs, que les hommes de Sylvain Ripoll vont débuter contre les Pays-Bas, lundi prochain à Budapest. Mais les deux hommes étaient donc bien sur la pelouse toulousaine, où le FC Nantes s'est imposé 2-1, avec un deuxième but signé Kolo Muani, auteur de sa cinquième réalisation sur les quatre derniers matchs.

"L'Euro manqué ? Cela ne se digère pas"

A l'issue du match, Lafont a été interrogé sur cette absence lors du rendez-vous continental, après avoir activement participé à la qualification. "L'Euro manqué ? Cela ne se digère pas, a-t-il avoué au micro de beIN Sports. Mais cela fait partie d'une carrière, il faut savoir passer au-dessus et je suis très content d'aider mon club à se maintenir. Il reste un match et j'espère qu'on va réussir." D'après leur entraîneur, Lafont et Kolo Muani "ne seraient pas partis s'ils avaient eu le choix. Ils ne pouvaient pas partir en sélection et laisser leurs copains à jouer le maintien. On en a parlé avec eux. Ils voulaient jouer les barrages pour nous aider à nous maintenir et rejoindre les copains en Bleuets. Mais Sylvain Ripoll, le sélectionneur, a fait son choix. C'est sur cet aspect qu'ils ont été déçus. Mais les joueurs ont cette faculté à vite passer à autre chose et c'est bien."

Blas compatit

Et ils l'ont effectivement prouvé face au TFC, face à qui ils vont tenter de valider leur maintien dimanche prochain à la Beaujoire. C'est là, une semaine plus tôt, que les Canaris avaient manqué l'occasion de se maintenir, s'inclinant 2-1 face à Montpellier alors qu'un nul les aurait sauvés. Une "déception immense" pour Ludovic Blas et ses deux partenaires. "On est des coéquipiers et c'est dans ces moments où il faut être avec eux et les aider à surmonter ça, confiait à Ouest-France celui qui a été auteur d'une prestation remarquable à Toulouse, où il a ouvert le score. Parce que je sais très bien que de ne pas faire un Euro, c'est assez dommage car ce sont des choses à vivre." Et ils seraient bien inspirés de ne pas perdre dimanche, pour avoir moins de regrets.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.