La FFF envoie le brassard One Love aux clubs amateurs

La FFF envoie le brassard One Love aux clubs amateurs©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 29 novembre 2022 à 16h08

Difficile de suivre Noël Le Graët, qui enjoint finalement tous les clubs de France à afficher leur soutien à la cause LGBT en portant au maximum le brassard arc-en-ciel. Plus facile, visiblement, que de l'imposer aux Bleus lors du Mondial au Qatar...



Le brassard arc-en-ciel, oui... mais en France. Noël Le Graët a ainsi envoyé une lettre aux clubs amateurs (relayée par RMC Sport), afin de leur demander d'afficher ce symbole de la lutte pour les droits des personnes LGBT, objet de toutes les polémiques au Qatar à l'occasion de la Coupe du Monde. Un président de club se dit "extrêmement partagé" sur l'initiative : "A ce moment-là, tout le monde le porte, le capitaine des Bleus aussi. L'histoire dépasse tout le monde. C'est très politique. On ne veut pas faire de peine à nos amis qatariens qui organisent ce beau Mondial..." Hugo Lloris a exprimé plusieurs fois son refus, en étayant sa position de "respect par rapport aux règles et à la culture du pays d'accueil", un message qui se faisait le relais de son président et donc de la FFF, avant de pouvoir se retrancher derrière la FIFA qui a finalement interdit ce brassard.

"Les porter le plus possible, à l'occasion d'un maximum de rencontres jusqu'à la fin de la saison"

Dans son courrier, la FFF cite son homologue néerlandaise afin de prendre son sillage, souhaitant que le football français montre également son unité contre toutes les formes de discrimination (racisme, antisémitisme, homophobie, sexisme...). "Pour ça, nous vous proposons de vous associer à l'opération #OneLove Vivre Ensemble, en faisant porter aux capitaines un brassard dédié symbolisant cette unité, à l'occasion d'un maximum de rencontres officielles de football amateur jusqu'à la fin de la saison." La Fédération joint à cette lettre deux brassards, pour chaque club, afin de pouvoir joindre les actes aux paroles pour "les utiliser le plus possible" : "Afin de montrer au plus grand nombre notre unité contre toutes les formes de discrimination, nous vous invitons également à relayer sur vos réseaux sociaux tous messages et photos."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.