Bleus : Les dernières fois, ça s'est mal passé face au Danemark

Bleus : Les dernières fois, ça s'est mal passé face au Danemark©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 26 novembre 2022 à 08h59

A l'occasion de son deuxième match de la Coupe du Monde 2022, l'équipe de France affronte samedi (17h00) le Danemark qui ne lui a guère réussi les dernières fois.



Alors que l'Angleterre et les Pays-Bas n'ont pas réussi à décrocher une deuxième victoire dans cette Coupe du Monde 2022, vendredi, l'équipe de France essaiera de faire mieux, samedi après-midi (coup d'envoi à 17 heures, heure française). Après les matchs nuls concédés par les Anglais, contre les Etats-Unis (0-0), et les Néerlandais, face à l'Equateur (1-1), les Bleus vont tenter d'enchaîner contre le Danemark après leur succès inaugural face à l'Australie (4-1), mardi. Un match que Didier Deschamps devrait aborder avec plusieurs changements .

Les Bleus demeurent sur deux défaites face au Danemark

Dans ce Mondial disputé au Qatar, tout le monde est sur ses gardes suite aux surprises survenues depuis le démarrage de la compétition. Les Bleus, tombeurs de l'Australie après avoir été menés au bout de 9 minutes de jeu, se méfient d'autant plus des Danois car ils se souviennent qu'ils leur ont fait des misères ces derniers temps... Les hommes de Deschamps restent en effet sur deux revers consécutifs face aux Scandinaves. Deux déconvenues intervenues cette année. Accrochés par les champions d'Europe surprises de 1992 au Mondial 2018 (0-0), les Français ont subi la loi des Danois en juin puis en septembre dernier, en Ligue des Nations.


Renversés par Cornelius au Stade de France, battus logiquement à Copenhague

Le 3 juin, Karim Benzema, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann, titulaires en attaque au Stade de France au sein d'une formation alignant trois défenseurs centraux (3-4-3), avaient entamé leur catastrophique série de matchs de fin de saison en étant surpris à domicile par les hommes de Kasper Hjulmand après avoir pourtant mené (1-2). Benzema avait joliment ouvert le score à la 51eme minute mais Cornelius, l'ancien Bordelais, avait ensuite battu deux fois Hugo Lloris et crucifié les Bleus à la 88eme minute en résistant à William Saliba et en plaçant un tir splendide sous la transversale. Trois mois et demi plus tard, éliminés de la course au Final Four, les hommes de Deschamps n'avaient pas fait mieux. Le 25 septembre, au cours d'un rassemblement marqué par l'absence de plus de dix joueurs, ils avaient encore bien commencé à Copenhague. De nouveau alignés en 3-4-3 (un schéma depuis abandonné pour jouer au Qatar) avec une défense Saliba-Upamecano-Badiashile devant Areola et le duo Pavard-F. Mendy sur les côtés, les Français étaient logiquement tombés (0-2) sur des buts de Dolberg (34eme) et Skov Olsen (39eme). Les lacunes avaient été criantes et inquiétantes dans cette ultime sortie avant de disputer le Mondial deux mois plus tard...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.