Bleus : Deschamps ne veut plus que le Danemark lui fasse "des misères"

Bleus : Deschamps ne veut plus que le Danemark lui fasse "des misères"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 25 novembre 2022 à 15h28

A la veille d'affronter le Danemark lors du Mondial 2022 (samedi 17 heures, heure française), Didier Deschamps a affiché une grande prudence avant l'opposition contre un adversaire redoutable qui a battu les Bleus à deux reprises de façon consécutive en Ligue des nations. D'après Hugo Lloris, c'est une "montagne" qui se dressera devant les champions du monde en titre.



Comment battre le Danemark ? Didier Deschamps doit sans doute y songer alors que les coéquipiers de Christian Eriksen ont su battre les Bleus à deux reprises en l'espace de quatre mois en Ligue des nations (1-2 puis 2-0 en juin puis septembre, ndlr). Le sélectionneur national n'a pas caché qu'un sacré défi attendait l'équipe de France, samedi lors de la 2ème journée de ce Mondial 2022, d'autant plus que le Danemark sera dans une obligation de résultat après avoir concédé le nul contre la Tunisie (1-1). "Je l'ai dit plusieurs fois qu'elle était sous-cotée. Elle nous a fait beaucoup de misères, on doit inverser la tendance sans parler de revanche ou quoi que ce soit. On connaît les Danois, ils nous connaissent. La photographie demain sera encore différente", a-t-il indiqué en conférence de presse, valorisant la capacité de son futur opposant à amener des nouvelles difficultés en variant ses systèmes de jeu.

Vers un retour de Varane en tant que titulaire ?

Remplaçant face à l'Australie (4-1), Raphaël Varane pourrait possiblement être aligné en tant que titulaire, mais cela reste encore à voir. "Il était apte pour le premier (match, ndlr), il n'est pas moins apte, voire un peu plus, pour le deuxième. Après, c'est un choix lié à l'expérience. Lui a l'expérience. Mais le plus important, c'est qu'il se sente bien dans sa tête et dans son corps", a prévenu Deschamps. Sondé sur un éventuel 8èmes de finale de Coupe du monde face à l'Argentine, il a tenu à tempérer les choses : "Nous, on ne va pas faire les beaux, mettre le coq plus haut qu'il n'est mais on a déjà l'occasion de se qualifier samedi", a-t-il rappelé, heureux si il devait être de nouveau interrogé sur ce thème après le match face au Danemark, alors qu'une victoire qualifierait les Bleus pour le stade suivant.

Un éventuel succès qui n'aura rien d'une formalité aux yeux d'Hugo Lloris, qui a mesuré la difficulté devant l'équipe de France. "On est conscients de l'importance du match de demain, ce sera un match difficile, on devra être prêts. Une grosse montagne nous attend et on aura besoin d'une grosse performance pour l'emporter", a estimé le capitaine des Bleus. Surlignant la "force tranquille" de Varane, il ne s'est pas montré opposé à un éventuel retour du central de Manchester United dans la charnière centrale, qui a été formée par Dayot Upamecano et Ibrahima Konaté face à l'Australie. "Il tient un rôle important dans l'équipe. On aura besoin de toutes nos forces et, surtout, on le sent bien ! Malgré la frayeur de rater la Coupe du monde, il est bien, prêt à à aider l'équipe. On le sent prêt à se battre pour l'équipe", a jugé Lloris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.