Bleus : Dembélé, le talisman

Bleus : Dembélé, le talisman©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 25 novembre 2022 à 11h24

Invaincu en 11 titularisations avec les Bleus, Ousmane Dembélé, très bon contre l'Australie, devrait enchaîner face au Danemark. "Je le sens beaucoup mieux", avoue Didier Deschamps.



On a beaucoup, voire énormément, parlé des absences des cadres tricolores lors de ce Mondial qatari, et particulièrement, dans l'entrejeu, de celles de Paul Pogba et N'Golo Kanté. Un duo qui n'a jamais connu la défaite en équipe de France quand il a été titularisé. Mais Didier Deschamps dispose d'un autre talisman, en la personne d'Ousmane Dembélé. Lors des 11 titularisations du Barcelonais, les Tricolores sont en effet invaincus. Une série qui s'est poursuivie mardi, lors du succès des champions du monde en titre contre l'Australie (4-1). Et s'il avait également été aligné d'entrée face aux Socceroos il y a quatre ans en Russie, « Dembouz » avait ensuite perdu sa place après une prestation quelconque. Mais l'histoire est aujourd'hui différente. Car il a cette fois été très bon sur son flanc droit, délivrant même une délicieuse passe décisive à Kylian Mbappé pour le troisième but des Bleus.

Deschamps : "Il est plus mature et joyeux"

Enfin épargné par les blessures, le Normand a mûri, de son propre aveu, et veut être "protagoniste" de ce Mondial. "Mais il ne veut pas effacer 2018, il a été champion du monde, a rappelé Deschamps vendredi en conférence de presse. Certes, il sort de plusieurs blessures. Il est plus mature et joyeux. Il a de nombreuses exigences quotidiennes. Je le sens beaucoup mieux. Le voir titulaire d'entrée, cela montre qu'il a cette capacité de créer des problèmes à l'adversaire. Il essaye de réduire au maximum le déchet. Il n'a pas marqué mais sa passe décisive pour le but de Mbappé a été magnifique." Le sélectionneur tricolore a aussi rappelé que l'ancien Rennais "a beaucoup progressé défensivement" en Catalogne : "C'est le résultat d'une demande de son club. Mais il faut travailler sur le placement. Sur l'Australie, il a eu deux défaillances mais il a vite rectifié. Il a cette capacité de faire les efforts défensifs. Selon les situations, il devra le faire." Un discours qui laisse à penser que Dembélé devrait conserver sa place samedi face au Danemark. Et prolonger sa série d'invincibilité ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.