PSV Eindhoven : Ibrahim Afellay raccroche les crampons

PSV Eindhoven : Ibrahim Afellay raccroche les crampons©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le lundi 01 février 2021 à 16h17

À 34 ans, l'élégant milieu de terrain Ibrahim Afellay a annoncé ce lundi, qu'il mettait un terme à sa carrière. Arrivé en grande pompe au FC Barcelone en 2011, l'ancien international néerlandais n'a pas eu la trajectoire espérée en raison d'une condition physique fragile.

Il fait partie de ces joueurs propulsés trop tôt sur le devant de la scène, étiquetés trop vite comme des futurs cracks et dont la carrière n'aura finalement peu ou pas décollé. Malgré le relatif anonymat dans lequel il s'était malheureusement retrouvé, Ibrahim Afellay, l'ancienne pépite du PSV Eindhoven passée par le FC Barcelone, a annoncé qu'il mettait un terme à sa carrière à la télévision de son pays, dimanche soir dernier. À 34 ans, le désormais ex-milieu de terrain a fait part de sa décision alors qu'aucune équipe ne lui avait porté d'intérêt depuis la fin de son contrat avec PSV Eindhoven en juillet 2020. Sur les ondes de la chaîne néerlandaise NOS, l'élégant droitier s'est justifié, estimant être maintenant « en paix » avec lui-même. « J'arrête, je savais ce que je voulais et surtout ce que je ne voulais plus, a déclaré le Batave qui comptabilise toute de même 53 sélections (pour 7 buts selon le site spécialisé Transfermarkt) avec la sélection orange. Je voulais continuer encore une année mais pas à n'importe quel prix, ça ne s'est pas totalement réalisé. » Sans club depuis six mois et la fin de son aventure avec son club formateur, le natif d'Utrecht espérait une dernière offre dans un championnat lucratif des pays du Golfe mais celle-ci n'est jamais arrivée.

Un talent gâché

Malgré des débuts plus que prometteurs avec le club phare des Pays-Bas et son arrivée en 2011 en Catalogne sous la direction d'un certain Pep Guardiola, Ibrahim Afellay n'a jamais réussi à faire l'étalage de son talent aux yeux du monde. Très régulièrement blessé, notamment au genou gauche, il devait également se battre avec l'intense concurrence au sein du vestiaire aux côtés des Xavi, Villa, Pedro, Messi. Son (presque) seul fait d'arme avec le Barça, est sa passe décisive pour le génie argentin en demi-finale aller de la Ligue des Champions contre le Real Madrid en avril 2011. Avec l'étiquette du gamin acheté 3 millions d'euros (et dont la clause libératoire était fixée à 100 millions d'euros), « Ibi » comme il était surnommé, est prêté par le FC Barcelone à Schalke 04 après sa rupture d'un ligament croisé. En Allemagne, les pépins physiques de la jeune pépite ne s'estompent toujours pas et Afellay retraverse la France un an et demi plus tard dont un an à soigner une blessure aux ischio-jambiers. Après une expérience similaire à Olympiakos et à Stoke City, le milieu offensif revient au bercail, à Eindhoven en 2019 pour un ultime tour de piste, finalement peu concluant lui aussi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.