Indonésie : De très nombreux morts après un match suite à des incidents

Indonésie : De très nombreux morts après un match suite à des incidents©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 02 octobre 2022 à 08h50

En Indonésie, à l'issue du match entre l'Arema FC et Persebaya Surabaya, au moins 174 personnes sont mortes et de nombreux blessés sont à déplorer après un mouvement de foule.



C'est une véritable tragédie qui s'est produite samedi soir à Malang (Indonésie), dans l'est de Java. A l'issue du derby perdu par l'Arema FC contre Persebaya Surabaya (2-3), une première depuis plus de 20 ans entre ces deux clubs rivaux, de nombreux supporters des locaux ont pénétré sur la pelouse du stade Kanjuruhan, ce qui a provoqué l'intervention des forces de l'ordre. Face à cette situation qui a été qualifiée d'émeutes, ces derniers ont tiré des gaz lacrymogènes après la mort de deux policiers, ce qui a provoqué des mouvements de foule et de terribles images. Pour l'heure, le dernier bilan fait état d'au moins 174 morts, alors que de nombreuses personnes sont toujours hospitalisées. « Il y a eu une accumulation (de personnes) et, dans ce processus d'accumulation, (les gens) ont eu le souffle coupé, un manque d'oxygène », a notamment tenté d'expliquer Nico Afinta, le chef de la police locale, dans un communiqué.

« C'est un incident regrettable »

Face à ce drame, le gouvernement indonésien a rapidement dû réagir et le président Joko Widodo a ordonné une enquête sur la sécurité lors des matchs de football dans le pays, alors que des excuses ont également été faites. « Nous sommes désolés pour cet incident. (...) C'est un incident regrettable qui blesse notre football à un moment où les supporteurs peuvent assister à un match dans un stade. (...) Nous examinerons de manière approfondie l'organisation du match et le nombre de supporteurs (dans le stade), a pour sa part déclaré Zainudin Amali, le ministre des sports et de la jeunesse, sur la chaîne Kompas. Interdirons-nous de nouveau la présence de supporteurs lors des matchs ? Nous en discuterons. » Par ailleurs, Mochamad Iriawan, le président de l'Association de football d'Indonésie (PSSI) a depuis indiqué que l'Arema FC avait désormais l'interdiction d'organiser des matchs à domicile. Les matchs prévus cette semaine sont eux annulés pour le moment.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.