Guerre en Ukraine : La Russie veut organiser l'Euro 2028 ou 2032

Guerre en Ukraine : La Russie veut organiser l'Euro 2028 ou 2032©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 23 mars 2022 à 18h12

Bien que bannie du football européen pour motif de l'invasion menée en Ukraine, la Russie a manifesté sa volonté de déposer un dossier pour accueillir l'Euro de football 2028 ou 2032, ce mercredi.


Si le Royaume-Uni et l'Irlande pensaient être les seuls à se porter candidats pour organiser l'Euro 2028, c'est raté. Ce mercredi, la Russie, exclue de la prochaine Coupe du monde, a exprimé sa volonté de déposer un dossier pour l'organisation de l'Euro 2028 ou 2032, à en croire les informations de l'agence presse russe TASS. "Ce n'est pas une blague. La vie continue avec nous, nous sommes ouverts et prêts", s'est exprimé Rustem Saymanov, directeur général du Rubin Kazan et membre du comité exécutif de l'Union russe de football, qui a également assuré ne pas vouloir se fermer à la FIFA et l'UEFA.

"Nous avons demandé des documents pour étudier toutes les exigences"

Puis de développer que : "nous avons organisé de nombreuses compétitions de haut niveau. Je ne peux pas dire qu'il aura lieu en 2028, mais en 2032 - oui. Nous avons demandé des documents pour étudier toutes les exigences, nous attendrons". Organisateur du Mondial en 2018, mais également hôte de 7 matchs lors de l'Euro 2021, le pays a largement pu asseoir son influence sur la planète grâce au sport. Ce geste ressemble à une véritable provocation de la part de la Russie alors que l'UEFA a rapidement affiché sa position contre Moscou. Pour rappel, l'instance a, ces derniers temps, acté sa séparation avec le sponsor Gazprom, mais également pris la décision de retirer l'organisation de la finale de la prochaine Ligue des Champions à Saint-Pétersbourg, au profit du Stade de France (le 28 mai prochain).

La sélection de la Russie, elle, a été exclue de la Coupe du monde 2022 - qui se déroulera au Qatar du 21 novembre au 18 décembre 2022. Initialement, les joueurs de Valeri Karpine devaient affronter la Pologne de Robert Lewandowski, jeudi lors de la demi-finale des barrages. Toutefois, le 8 mars dernier, la FIFA a annoncé que la Pologne était qualifiée directement pour la finale - face à la Suède ou la République tchèque - actant du même coup l'exclusion de la "Sbornaïa".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.